Alzheimer : le ginkgo non, le THC peut-être

http://www.sante-decouverte.com/wp-content/uploads/imgsd/e4107620ad00109a0a8a7a142f2a3ef5.jpgDe nouvelles études à paraître disqualifient le ginkgo biloba comme thérapie contre la démence. En revanche, le THC (principe actif du cannabis) serait bon pour le cerveau des personnes âgées car il réduit les états inflammatoires.

Le ginkgo biloba, le plus vieil arbre du monde, est doté de nombreuses vertus médicinales mais il ne permet pas de prévenir ni de ralentir le développement de la maladie d’Alzheimer. C’est la conclusion d’une vaste étude d’évaluation publiée cette semaine dans le Journal de l’American Medical Association. L’étude a testé l’efficacité de 120 milligrammes (mg) de ginkgo deux fois par jour versus placebo dans la réduction de l’incidence de la démence et de la maladie d’Alzheimer sur un échantillon de plus de trois mille personnes.

Les résultats de l’étude montrent que 240 mg de ginkgo quotidien n’ont aucun effet sur l’apparition de la démence ou le développement de la maladie d’Alzheimer.

En revanche, les chercheurs de l’université de l’Ohio ont présenté aujourd’hui lors d’un congrès de neurosciences des données préliminaires indiquant que le THC peut être bon pour le cerveau des personnes âgées en réduisant l’inflammation cérébrale et peut-être même en stimulant la formation de nouvelles cellules du cerveau.

Leur recherche suggère que le développement d’un médicament contenant du THC de synthèse pourrait aider à prévenir ou retarder l’apparition de la maladie d’Alzheimer. Les recherches les plus récentes sur des rats montrent qu’au moins trois récepteurs dans le cerveau sont activés par cette drogue de synthèse. Ces récepteurs sont impliqués dans la mémoire ainsi que dans les processus physiologiques associés à l’appétit, à l’humeur et à la réponse à la douleur.

Cette étude démontre également que les récepteurs de ce système peuvent influer sur l’inflammation du cerveau et la production de nouveaux neurones.

Source : Nouvelobs Santé

1 pensée sur “Alzheimer : le ginkgo non, le THC peut-être”

  1. Du THC de synthèse ?! Voilà bien les solutions proposées par la médecine officielle. Que du chimique, rien de naturel. On a l’habitude.

    Une étude de plus pour discréditer les médecines millénaires. Qui ont un inconvénient pour la médecine officielle : le malade n’a plus besoin de passer par le médecin ET le pharmacien pour se soigner.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *