Existe-t-il un lien entre l’hypertension et l’éducation ?

http://www.sante-decouverte.com/wp-content/uploads/imgsd/9aea8a22e8200fcab55b3a3a9c136947th.jpgCe mardi, plusieurs études publiées dans le Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH) ont révélé que 20 à 50 % de personnes souffriraient d’hypertension et n’en sauraient rien. Et il semblerait que ce problème soit également lié à l’éducation.

On l’appelle aussi l’HTA, l’Hyper Tension Artérielle. D’un point de vue purement scientifique il s’agit de l’élévation permanente des chiffres de la pression artérielle au dessus de 16/9.5. Sachant que la pression artérielle normale est inférieure à 14/9. Comment savoir si l’on souffre de HTA ? D’une manière générale, il n’y a aucun symptôme d’alerte. Le plus souvent c’est lors d’un contrôle médical de routine que le médecin s’en rend compte.

Mais parfois certains signes peuvent vous mettre sur la piste comme des maux de tête le matin sur le sommet ou derrière la tête ou encore des étourdissements, des troubles visuels, des saignements de nez, des hémorragies conjonctivales, des crampes musculaires, une fréquente envie d’uriner ( une pollakiurie ndlr), une gêne respiratoire ou de la fatigue. Et ce mardi, dans le BEH, des études révèlent qu’entre 20 et 50% des personnes hypertendues ne sont pas au courant de leur HTA. Et que les personnes traitées ne le sont pas correctement. « 15 millions de Français sont touchés par l’hypertension dont 10,5 millions sont traités » selon, le Dr Xavier Girerd du Comité Français de Lutte contre l’Hypertension Artérielle.

Mais ce n’est pas tout cette étude met en avant quelque chose de bien étrange. Il semblerait que les diplômés soient les moins touchés. Il existerait donc un lien entre éducation et hypertension. 52.4 des volontaires n’ayant en poche que le certificat d’études seraient beaucoup plus hypertendus que les diplômés de l’enseignement supérieur ( 23%). Et les facteurs tels que l’alcool consommé excessivement, et  l’obésité beaucoup moins présents dans les milieux éduqués soient des facteurs non négligeables.

Quoiqu’il en soit selon le Pr Guillaume Bobrie, cardiologue à l’hôpital européen Georges-Pompidou à Paris « Il existe encore malheureusement beaucoup d’hypertendus qui s’ignorent. Il faut donc améliorer les campagnes d’information et de dépistage ». Car beaucoup l’ignorent mais une HTA mal soignée, peut provoquer un infarctus du myocarde, une insuffisance rénale, un accident vasculaire cérébral mais aussi des troubles de la mémoire.

Source : Melty

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *