Le régime méditerranéen bon pour le cerveau

http://www.sante-decouverte.com/wp-content/uploads/imgsd/4fbc8aa1672e22a65aa3cfb90bc57f30.jpgOutre ses vertus préventives des maladies cardiovasculaires, le régime méditerranéen contribuerait également à réduire le risque de déficience cognitive et l’apparition de la maladie d’Alzheimer chez les personnes âgées.

Des études antérieures ont déjà fait état d’un plus faible risque de développer la maladie d’Alzheimer chez les personnes qui suivent un régime méditerranéen. Des scientifiques du Centre médical de l’université Columbia, New-York, Etats-Unis, ont évalué plus précisément l’impact cette diète sur l’intellect de 1393 personnes sans problèmes cognitifs ainsi que sur 482 patients atteints de déficience mentale légère. Leurs résultats sont publiés dans l’édition de février des Archives of Neurology.

Durant les quatre ans et demi de suivi 275 des 1393 sujets sains ont développé une déficience cognitive légère. Dans ce groupe, les personnes qui avaient la meilleure adhérence à la diète méditerranéenne avaient un risque diminué d’un tiers (28%) de déclarer ce type de troubles neurologiques par rapport aux sujets qui respectaient le moins bien ce régime. De même, parmi les 482 patients souffrant de déficience cognitive légère au début de l’étude, 106 ont développé la maladie d’Alzheimer. Dans ce groupe, le tiers des participants dont l’alimentation se rapprochait le plus du régime adopté par les peuples du pourtour méditerranéen avaient 48% de risques en moins de voir leurs fonctions cognitives se dégrader et évoluer vers une démence de type Alzheimer.

Selon les chercheurs, le régime méditerranéen permet de réduire le taux de cholestérol, l’hyperglycémie ainsi que les états inflammatoires vasculaires autant de facteurs qui ont été associés à la déficience cognitive. D’autres composants retrouvés dans cette alimentation pourraient également avoir une influence positive sur le risque cognitif : « par exemple, des effets potentiellement bénéfiques ont été associés à la consommation d’alcool, de poissons et d’acides gras polyinsaturés » écrivent-ils.

Le régime méditerranéen est une pratique alimentaire qui associe un apport calorique relativement faible par rapport à l’activité physique déployée avec une consommation abondante de légumes et de fruits frais, de pain, de céréales (base de l’apport énergétique), de fruits secs et d’huile d’olive. D’autre part, les produits d’origine animale représentent une faible portion de l’alimentation, à l’exception du poisson. Ces données doivent, bien sûr, être confirmées par des études de plus grande ampleur et étalée sur un nombre d’années plus important. Déjà bien vu par les cardiologues, le régime méditerranéen est-il en passe d’être plébiscité par les neurologues ?

http://www.sante-decouverte.com/wp-content/uploads/imgsd/5fbd05a5dce538d888d247ac95008a22th.jpg



Source : Nouvelobs Santé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *