L’effet trompeur des jeux cérébraux

http://www.sante-decouverte.com/wp-content/uploads/imgsd/l-effet-trompeur-des-jeux-cerebraux_s.jpgLes loisirs cérébraux, comme les mots croisés ou les sudokus, retardent bel et bien l’apparition des premiers symptômes du déclin intellectuel et de la démence chez les personnes âgées, montrent des travaux menés aux États-Unis.

Les chercheurs du Rush University Medical Center ont toutefois été surpris de découvrir que les amateurs de jeux voient leurs capacités cérébrales décliner plus rapidement une fois la maladie diagnostiquée.

Pour en venir à cette conclusion, le chercheur Robert Wilson et ses collègues ont suivi plus d’un millier de personnes âgées pendant plus de 10 ans.

Selon eux, l’alzheimer progresse plus vite chez les personnes qui ont fait plus de gymnastique intellectuelle, parce que la maladie était déjà plus avancée lors du diagnostic.

Les auteurs rappellent quand même que l’exercice cérébral réduit le nombre d’années pendant lesquelles un individu devra vivre avec la maladie neurodégénérative qui frappe environ 290 000 Canadiens âgés de plus de 65 ans.

Source : Radio Canada

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *