Les calories ou la vie ?

http://www.sante-decouverte.com/wp-content/uploads/imgsd/les-calories-ou-la-vie_s.jpgMoins ils consomment de calories, plus les singes vivent longtemps et en meilleure santé. C’est la conclusion à laquelle parvient une équipe de l’Université du Wisconsin, qui a étudié un groupe de 76 singes macaques rhésus sur une période de 20 ans.

Les chercheurs ont aussi démontré qu’une réduction de l’apport calorique ralentit le vieillissement et réduit nettement le risque de cancer, de diabète et d’atrophie du cerveau des singes.

Jusqu’à aujourd’hui, la restriction calorique avait été étudiée sur les vers et les souris, mais jamais sur un animal aussi proche de l’humain.

« Nous avons observé qu’une réduction de l’apport en calories réduit par trois le risque de contracter des maladies liées à l’âge et augmente la survie. » Dr Richard Weindruch

Les résultats

À la fin de l’étude, la moitié des singes laissés libres de manger autant qu’ils le voulaient étaient encore en vie, comparativement à 80 % de ceux qui, dans le groupe, consommaient 30 % de moins des mêmes aliments.

Au départ, les animaux sélectionnés pour cette étude étaient des adultes âgés de 7 à 14 ans. Il en reste aujourd’hui 33, dont 13 qui sont libres de manger sans limites et 20 qui sont soumis à un régime de réduction calorique.

Habituellement, l’espérance de vie de ces singes est de 27 ans en moyenne. L’animal le plus âgé de l’étude a 29 ans.



Moins malades

Les animaux limités ont vu l’incidence de tumeurs cancéreuses et de maladies cardiovasculaires réduite de moitié comparativement au groupe témoin.

Mieux encore: le diabète était totalement absent chez les animaux soumis à une réduction de calories, alors que cette maladie est courante chez les singes consommant toute la nourriture qu’ils souhaitent.

La santé du cerveau de ces mêmes animaux était également nettement meilleure, affirme l’équipe de recherche qui poursuit ses travaux.

Selon le Pr Richard Weindruch, les résultats seront peut-être encore plus nets dans quelques années.

Source : Radio Canada

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *