Les dangers de l’anesthésie

http://www.sante-decouverte.com/wp-content/uploads/imgsd/9c3797afcfecf4b01e014d448519b0c4.jpgLe recours à l’anesthésie générale prolongée pour une personne atteinte d’Alzheimer serait contre indiqué. Des travaux réalisés par des chercheurs québécois de l’Université Laval ont démontré chez la souris que la chute de température corporelle induite par cette pratique médicale accélère le développement de la maladie, même chez les personnes non diagnostiquées parce qu’elles n’en sont qu’aux premiers stades.

Il était déjà établi que l’anesthésie générale provoquait de la confusion chez les personnes âgées, particulièrement chez celles qui sont atteintes d’alzheimer.

Une protéine en question

L’équipe du Pr Emmanuel Planel a voulu en connaître la cause. Pour y arriver, ils ont eu recours à des souris transgéniques manifestant l’un des symptômes observés chez les personnes souffrant de cette maladie. Ces rongeurs sécrétaient une forme modifiée de la protéine tau, ce qui modifiait la structure des neurones, les rendant non fonctionnels.

Sept jours après avoir soumis ces souris à une anesthésie de quatre heures, les chercheurs ont observé une augmentation de la production de cette protéine altérée. En outre, plus les rongeurs étaient à un stade avancé de la maladie, plus l’effet de l’anesthésie sur la production des protéines était grand.

Le Pr Planel pense que c’est la chute de sept degrés Celsius de la température corporelle induite par l’anesthésie qui est responsable de cette réaction, et non le produit anesthésiant comme tel.

« Ces résultats suggèrent qu’une anesthésie prolongée pourrait accélérer le développement de la maladie chez les personnes atteintes d’alzheimer et également chez celles qui ignorent leur état parce que la maladie n’en est qu’à ses premiers stades. »Pr Emmanuel Planel

L’auteur principal des travaux espère que ces résultats inciteront les médecins et les dentistes à envisager d’autres avenues thérapeutiques afin de limiter les impacts négatifs de l’anesthésie sur les patients atteints d’alzheimer.



Source : Radio Canada

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *