Les vertus préventives des statines paraissent se confirmer

http://www.sante-decouverte.com/wp-content/uploads/imgsd/0cdfc1b8df106d021764c6114e6bc429.jpgDéjà considérées comme un traitement miracle contre les pathologies cardio-vasculaires, les statines, des anti-cholestérol, paraissent s’imposer comme une thérapie préventive efficace contre ces maladies, ont révélé ce week-end des essais cliniques.

Une étude très attendue présentée dimanche à la conférence annuelle de l’American College of Cardiology (ACC) réunie à Orlando (Floride, sud-est) montre que les statines permettent de réduire considérablement le risque de formation de caillot sanguin.

Selon cette étude, dite JUPITER (Justification for the Use of Statins in Prevention: an Intervention Trial Evaluating Rosuvastatin), le Crestor, une statine commercialisée par le laboratoire britannique Astrazeneca, a réduit de 43% le danger de caillots dans les veines des jambes et dans les poumons provoquant une embolie pulmonaire souvent mortelle.

« Quand les patients discutent avec leur médecin du bien-fondé de prendre des statines, la prévention de l’embolie pulmonaire est un facteur important à considérer en plus de l’efficacité prouvée de ces anti-cholestérol pour réduire le risque d’infarctus et d’attaque cérébrale », a souligné le Dr Robert Glynn, professeur de médecine à l’hôpital Brigham and Women à Boston (Massachusetts, nord-est) en présentant l’étude.

Les premiers résultats de l’essai clinique JUPITER présentés en novembre dernier avaient montré que le Crestor réduit de 44% le danger cardiovasculaire chez des sujets sans facteur de risque élevé d’infarctus mais dont le niveau de la protéine C réactive, ou CRP –un signe d’inflammation des artères–, est au-dessus de la normale.

JUPITER a été conduit avec 17.802 sujets hommes et femmes en bonne santé dont le taux de mauvais cholestérol (LDL) était bas mais avaient une teneur sanguine élevée de la protéine C réactive.

Les résultats de JUPITER ce week-end concernant l’embolie pulmonaire viennent conforter les médecins pour

prescrire des statines à titre préventif à des personnes ayant un taux normal de cholestérol.

Une autre étude présentée dimanche à la conférence de l’ACC, plus grand colloque mondial de cardiologie, indique que le Crestor peut abaisser jusqu’à 79% le risque cardio-vasculaire chez des sujets dont les taux de mauvais cholestérol et de protéine CRP ont été le plus fortement réduits.

Les auteurs ont effectué une étude de suivi sur 15.548 hommes et femmes, ayant participé à l’essai clinique JUPITER initial. Les résultats ont aussi été publiés dans le journal britannique The Lancet.

« Comme le montrent ces résultats pour ceux souhaitant commencer une prophylaxie pharmacologique, les réductions du mauvais cholestérol et de la protéine CRP obtenus, démontrent le succès d’une thérapie avec des statines », a relevé le Dr Paul Rickter, de l’hôpital Brigham et Women à Boston, co-auteur de cet essai clinique.

Mais il a aussi souligné « que la première chose à faire pour prévenir des maladies cardiovasculaire est d’avoir un régime alimentaire sain, faire de l’exercice et de ne pas fumer ».

Des cardiologues ont également mis en garde contre le danger de prescrire des statines à des fins purement préventives sans autres analyses.

« Appliquer cliniquement les résultats de ces études en prescrivant largement les statines sans de sérieuses discussions ne serait pas prudent », a estimé le Dr Jean-Pierre Després, du Centre de Recherche de l’Institut Universitaire de Cardiologie de Québec dans un éditorial publié dans The Lancet.

Les statines peuvent avoir des effets secondaires sur le foie et rendre les muscles douloureux.

Source : Yahoo Santé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *