Quelque 265.000 cas de grippe en France en deux semaines

http://www.sante-decouverte.com/wp-content/uploads/imgsd/quelque-265-000-cas-de-grippe-en-france-en-deux-semaines_s.jpgLes consultations pour la grippe saisonnière ou la grippe A(H1N1) ont fortement augmenté la semaine dernière en France, confirmant l’arrivée de l’épidémie en France, selon le réseau Sentinelle.

Pour la semaine du 14 au 20 septembre, 165.000 consultations pour syndromes grippaux ont été enregistrées, contre 100.000 la semaine précédente, précise l’organisme de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm).

Il y a donc eu 265.000 nouveaux cas présumés de grippe en deux semaines en France, souligne-t-il sur son site internet.

La situation étant au-dessus du seuil épidémique pour la deuxième semaine consécutive, « l’arrivée de l’épidémie en France métropolitaine est confirmée », ajoute-t-il.

Depuis la semaine dernière, l’Institut national de veille sanitaire (Invs), qui donnait jusque-là les évaluations officielles, ne distingue plus les cas de grippe saisonnière clinique et les cas de grippe A.

Il estime en effet que le virus pandémique H1N1 est majoritaire parmi les patients consultant un médecin et reprend à son compte les données du réseau Sentinelle et d’autres organismes, comme SOS Médecins.

Dans son dernier point du 22 septembre, l’Invs faisait état des données du réseau Sentinelle tout en soulignant que le nombre de cas positifs signalés par les groupes régionaux d’observation de la grippe (GROG) était en baisse.

« Cette baisse entraîne une légère diminution de l’estimation du nombre de consultations pour infections respiratoires aiguës (IRA) liées à la grippe A (H1N1), qui est d’environ 22.000 pour la semaine 37 du 7 au 13 septembre », écrit-il sur son site.

Selon l’Invs, 29 décès de malades porteurs du virus A (H1N1) ont été enregistrés en France depuis le début de l’épidémie (6 en métropole, 1 en Guyane, 1 en Martinique, 6 à la Réunion, 9 en Nouvelle-Calédonie et 6 en Polynésie française).



Source : L’express

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *