Des chercheurs réussissent à bloquer l’allergie aux arachides

http://www.sante-decouverte.com/wp-content/uploads/imgsd/des-chercheurs-reussissent-a-bloquer-l-allergie-aux-arachides-1_s.jpgDes chercheurs à l’Université privée de NorthWestern (Chicago) ont réussi à contourner l’allergie aux arachides (cacahuètes). Une nouvelle qui va en réjouir plus d’un… car qui ne connaît pas dans son entourage proche ou éloigné au moins une personne allergique à l’arachide (et aux noix) ?



http://www.sante-decouverte.com/wp-content/uploads/imgsd/des-chercheurs-reussissent-a-bloquer-l-allergie-aux-arachides_s.jpgAux Etats-Unis chaque année, il y a entre 15 000 et 30 000 chocs anaphylactiques (réaction allergique extrême), qui causent entre 100 et 200 morts. Et bien sûr aucun traitement préventif n’existe. Dès les premiers symptômes graves comme la difficulté à respirer, gonflements, eruptions cutanées majeures, variations du ryhtme cardiaque, etc… la seule solution reste la piqûre d’épinéphrine (adrénaline).

Mais ca ne règle pas pour autant le problème. Une personne allergique ne pourra pas manger du beurre de cacahuète (plus présent, il est vrai, dans les foyers en Amérique du Nord qu’en France).

Les scientifiques américains ont sans doute trouvé un début de solution, qui fonctionne déjà chez les souris.

Comment ? Continuer la lecture de « Des chercheurs réussissent à bloquer l’allergie aux arachides »

Voies de recherche inédites contre l’asthme sévère

http://www.sante-decouverte.com/wp-content/uploads/imgsd/voies-de-recherche-inedites-contre-l-asthme-severe_s.jpgDe nouvelles pistes sont explorées pour mieux répondre à cette maladie encore difficile à comprendre.

«L’asthme est une maladie à la fois facile et difficile à traiter: facile pour la grande majorité des patients qui n’a besoin que d’un traitement léger, et difficile pour ceux dont le premier traitement ne contrôle pas d’emblée la maladie.» Ainsi le New England Journal of Medicine présentait-il une récente étude sur le traitement des enfants asthmatiques sévères. Pour eux, une seule règle: un traitement sur mesure, régulièrement évalué. Faute de quoi cette maladie inflammatoire chronique, faite de crises au cours desquelles le rétrécissement des bronches limite la respiration, risque d’empirer.

Trois millions de Français souffrent d’asthme, et 350 millions de gens sont touchés dans le monde. «La maladie a beaucoup progressé en 40 ans dans les pays industrialisés, avec, semble-t-il, un plateau depuis trois ans chez l’adulte, alors qu’elle continue à croître chez l’enfant. Dans les pays émergents qui adoptent le mode de vie occidental, sa croissance est fulgurante», indique le Pr Michel Aubier, chef du service de pneumologie du CHU Bichat (Paris). Les raisons en sont multiples. «Pour développer un asthme, il faut une prédisposition génétique et des facteurs environnementaux. La pollution de l’air joue un rôle, Continuer la lecture de « Voies de recherche inédites contre l’asthme sévère »

Trop d’hygiène pourrait nuire à la santé

http://www.sante-decouverte.com/wp-content/uploads/imgsd/trop-d-hygiene-pourrait-nuire-a-la-sante_s.jpgSelon une étude récente comparant des enfants américains et philippins, les environnements ultrapropres dans l’enfance augmentent le risque d’inflammation à l’âge adulte.

Faut-il laisser les enfants se salir pour les protéger des maladies cardiovasculaires à l’âge adulte ? C’est ce que suggère une étude conduite aux Philippines, publiée récemment dans la revue médicale Proceedings of the Royal Society B. «Nos recherches laissent penser que des environnements ultrahygiéniques dans l’enfance peuvent augmenter le risque d’inflammation à l’âge adulte, ce qui à son tour accroît le risque de contracter un grand nombre de maladies, notamment cardiovasculaires», a déclaré Thomas McDade (Northwestern University, Evanston), premier auteur de l’article. Continuer la lecture de « Trop d’hygiène pourrait nuire à la santé »

Pansements pour organes

http://www.sante-decouverte.com/wp-content/uploads/imgsd/pansements-pour-organes_s.jpgLa médecine chirurgicale s’enrichira peut-être d’un nouvel outil de travail d’ici quelques années. Une équipe japonaise a mis au point une membrane artificielle adhésive ultrafine et pratiquement invisible destinée à couvrir les plaies internes survenues accidentellement ou lors d’une intervention chirurgicale.

Le film presque transparent d’une épaisseur de 75 nanomètres (75 milliardièmes de mètre) disparaît en se dissolvant dans le corps. Selon ses créateurs de l’Université de Waseda, il s’agit du pansement adhésif le plus fin du monde. Continuer la lecture de « Pansements pour organes »

L’ingestion progressive d’arachide pourrait guérir de cette allergie

http://www.sante-decouverte.com/wp-content/uploads/imgsd/fcff9f013f6ceb86e617d918f97ff8b3th.jpgEn saupoudrant de très faibles quantités de cacahuètes dans les assiettes d’enfants allergiques au fruit de l’arachide, des médecins ont réussi à diminuer le risque de réaction.

Testée par plusieurs équipes aux États-Unis ou en Europe contre les allergies alimentaires, cette méthode apporte des résultats préliminaires encourageants, comme ceux présentés dimanche lors d’un congrès (1) par une équipe américaine.

Une trentaine d’enfants allergiques ont commencé à recevoir il y a près de 3 ans de très petites doses quotidiennes de cacahuète, l’idée étant d’amener leur organisme à tolérer cet aliment en augmentant très progressivement les quantités. L’équipe de Wesley Burks (Duke University Medical Center/ Arkansas Children’s Hospital) a commencé le traitement de désensibilisation avec des doses de un pour mille.

Après dix mois de traitement quotidien, les enfants ingèrent jusqu’à 15 cacahuètes par jour, ont précisé les médecins. Sur les 33 enfants participants à l’étude, quatre ont cessé le traitement et peuvent manger de la cacahuète sans faire de réaction allergique. L’arachide est souvent responsable de formes graves et potentiellement mortelle comme l’œdème de Quincke ou le choc anaphylactique (perturbation de la circulation sanguine). Continuer la lecture de « L’ingestion progressive d’arachide pourrait guérir de cette allergie »

Asthme et allergies, le paracétamol en cause

http://www.sante-decouverte.com/wp-content/uploads/imgsd/93f775b3236ce388cb6fd13523bd217c.jpgDeux études récentes confirment le lien entre le paracétamol, l’un des antalgiques les plus consommés dans le monde, et le risque de développer de l’asthme ou des allergies.



Parue dans The Lancet, une vaste étude dirigée par le professeur Richard Beasley de l’Institut de recherche médicale de Nouvelle-Zélande met en évidence un lien entre la prise de paracétamol durant la première année suivant la naissance et l’apparition d’asthme, d’allergies et d’eczéma durant l’enfance.

Les chercheurs ont analysé les données concernant plus de 200 000 enfants répartis dans 73 centres de santé dans 31 pays à la recherche de facteurs de risque. L’étude révèle que le fait de donner du paracétamol pour traiter la fièvre chez les enfants dans la première année de vie entraîne une augmentation de 46% du risque de développer un asthme à l’âge de six ou sept ans. Il a également été constaté qu’un enfant du même âge, qui a pris du paracétamol une fois par mois dans les 12 mois précédents a trois fois plus de risque d’asthme. Continuer la lecture de « Asthme et allergies, le paracétamol en cause »