Des cellules avec trois jeux de chromosomes

http://www.sante-decouverte.com/wp-content/uploads/imgsd/des-cellules-avec-trois-jeux-de-chromosomes_s.jpgDes cellules souches embryonnaires humaines ont été produites par transfert nucléaire -comme pour le clonage de Dolly. Cependant les chercheurs ont dû maintenir en place le génome de l’ovocyte utilisé. Les cellules souches obtenues ont donc trois jeux de chromosomes.



Des travaux publiés cette semaine dans la revue Nature démontrent la faisabilité du transfert nucléaire de cellules somatiques, une technique qui permet de produire des cellules souches en remplaçant le noyau  d’un ovocyte, un ovule non fécondé, par le noyau d’une cellule adulte somatique, par exemple une cellule de peau.

Mais selon les chercheurs du New York Stem Cell Foundation Laboratory, le développement de ces ovocytes ne permet pas d’atteindre le stade de blastocyste, et donc l’obtention de cellules souches embryonnaires (CSE). En revanche, lorsque le génome des ovocytes est conservé et que les chromosomes des cellules somatiques sont ajoutés, leur développement se poursuit jusqu’au blastocyste et les chercheurs ont pu en dériver des CSE. Continuer la lecture de « Des cellules avec trois jeux de chromosomes »

Des cellules souches sur mesure pour traiter les leucémies ?

http://www.sante-decouverte.com/wp-content/uploads/imgsd/des-cellules-souches-sur-mesure-pour-traiter-les-leucemies_s.jpgDes chercheurs de l’Institut Pasteur et du CNRS viennent de déterminer comment naissent les cellules souches hématopoïétiques (CSH), à l’origine de toutes les cellules sanguines et immunitaires de l’organisme. Grâce à une technologie d’imagerie en temps réel sur l’embryon de poisson-zèbre, ils ont observé que ces cellules souches se formaient à partir des cellules de la paroi de l’aorte, l’artère centrale de l’embryon.

Ces travaux, publiés dans la revue Nature, restent encore très fondamentaux, mais laissent penser qu’il pourrait être envisageable de régénérer des CSH humaines en laboratoire à partir de biopsies de vaisseaux sanguins. Ils constitueraient alors un espoir pour le traitement personnalisé de patients atteints de leucémie, dont les CSH doivent être remplacées après chimiothérapie ou radiothérapie pour reconstituer des systèmes sanguin et immunitaire sains. Continuer la lecture de « Des cellules souches sur mesure pour traiter les leucémies ? »

De la peau humaine recréée à partir de cellules souches

http://www.sante-decouverte.com/wp-content/uploads/imgsd/de-la-peau-humaine-recreee-a-partir-de-cellules-souches-1_s.jpgUne équipe française a réussi à recréer l’ensemble d’un épiderme, la couche superficielle de la peau, à partir de cellules souches embryonnaires humaines, une première qui pourrait trouver une application rapide dans le traitement des grands brûlés.

Depuis plusieurs années, les médecins utilisent la thérapie cellulaire pour soigner les grands brûlés : ils reconstituent de la peau à partir d’un petit échantillon prélevé chez le patient lui-même. Le problème vient du délai nécessaire à la culture d’une surface suffisante d’épiderme (trois semaines), pendant lequel le brûlé est sans protection, avec des risques d’infection, de déshydratation… Des techniques ont été développées pour combler ce délai d’attente, mais elles sont loin d’être optimales.

C’est cette période que ciblent les travaux de l’équipe dirigée par Marc Peschanski (Institut I-Stem), publiés dans la revue The Lancet datée de samedi, a expliqué le chercheur à l’AFP. Continuer la lecture de « De la peau humaine recréée à partir de cellules souches »

Des cellules souches pour faire repousser les dents

http://www.sante-decouverte.com/wp-content/uploads/imgsd/des-germes-de-cellules-souches-pour-faire-repousser-les-dents_s.jpgChez l’adulte, il est possible de faire pousser de nouvelles dents parfaitement fonctionnelles à partir d’un ensemble de cellules souches. C’est ce que vient de démontrer une équipe japonaise… sur des souris. Mais l’espoir est bon de pouvoir un jour adapter cette prouesse chez l’être humain.

La recette pour faire pousser des dents semble simple dans son principe. Takashi Tsuji et son équipe de biologie des cellules souches de la faculté des sciences de Tokyo viennent de la détailler dans les Pnas, revue scientifique américaine. Le principe est de mettre en culture des cellules souches, une idée qui n’est pas nouvelle et qui suscite espoirs et expérimentations depuis plusieurs années. Mais l’équipe japonaise, elle, a réussi jusqu’au bout…

Les biologistes ont tout d’abord prélevé sur un très jeune embryon de souris des tissus à l’origine des dents et ont isolé deux types de cellules, épithéliales (formant les épithéliums, c’est-à-dire la peau) et mésenchymateuses, à l’origine, notamment, des cartilages, des os et des tissus conjonctifs. Continuer la lecture de « Des cellules souches pour faire repousser les dents »

Contrôler le destin des cellules

http://www.sante-decouverte.com/wp-content/uploads/imgsd/controler-le-destin-des-cellules_s.jpgDes chercheurs du Cnrs et de l’Inserm ont découvert un mécanisme qui oriente la spécialisation des cellules souches sanguines.



Les cellules souches sanguines sont capables de donner naissance à tous les types de cellules sanguines. Jusqu’à présent, on pensait que la production des différentes cellules spécialisées à partir de la cellule souche du sang était aléatoire.

En travaillant sur des cellules sanguines issues de sang de souris, les chercheurs du Centre d’immunologie de Marseille-Luminy ont découvert que pour les cellules myéloïdes, c’est l’action conjointe de deux protéines qui est déterminante, l’une située à l’intérieur de la cellule (un facteur de transcription) et l’autre à l’extérieur (une cytokine). Continuer la lecture de « Contrôler le destin des cellules »

Des lentilles de contact reconstituant la cornée

http://www.sante-decouverte.com/wp-content/uploads/imgsd/des-lentilles-de-contact-reconstituant-la-cornee_s.jpgDes chercheurs de l’université de Nouvelle-Galles du Sud ont mis au point une nouvelle technique utilisant des lentilles de contact capables de recréer la surface oculaire.

L’épithélium de la cornée se compose de plusieurs couches de cellules jouant un rôle de barrière et facilitant la dispersion des larmes. Quand ces cellules se dégradent, alors qu’elles se renouvellent normalement rapidement, des troubles de la cornée apparaissent, pouvant conduire à la cécité.Des traitements à base de cellules souches capables de reconstituer la surface oculaire de patients atteints de troubles de la cornée ont montré leur efficacité. Mais leurs réactions face à certains produits animaux, humains et synthétiques les rendent complexes à utiliser. Continuer la lecture de « Des lentilles de contact reconstituant la cornée »

Des cellules souches artificielles aussi vrai que nature

http://www.sante-decouverte.com/wp-content/uploads/imgsd/12858b0412be7bd0f218b984d72b6997th.jpgDes chercheurs américains sont parvenus à créer des cellules souches pluripotentes, ressemblant aux cellules embryonnaires, en reprogrammant des cellules ordinaires de la peau sans utiliser de virus et ce pour la première fois, selon des travaux publiés jeudi.

Cette avancée permet d’éliminer un problème clé de sûreté quant à l’utilisation potentielle à des fins thérapeutiques de ces cellules, quasi-similaires aux cellules souches embryonnaires.

Elles peuvent potentiellement devenir 220 types de cellules du corps, cardiaques, pulmonaires ou nerveuses, et présentent la possibilité d’avoir le même potentiel thérapeutique que les cellules souches embryonnaires sans la controverse éthique et religieuse puisque pouvant être créées sans détruire un embryon humain. Continuer la lecture de « Des cellules souches artificielles aussi vrai que nature »

Une piste afin de retarder la ménopause

http://www.sante-decouverte.com/wp-content/uploads/imgsd/3cdf40dde7f2cb14d5b4529d2124db6dth.jpgTestée sur la souris, une greffe de cellules souches germinales d’ovaires permettrait d’avoir une descendance.

La ménopause ne sera-t-elle bientôt pour les femmes qu’un vague souvenir historique ? La réponse n’est pas claire. Mais, toujours est-il que des chercheurs chinois de l’université de Shanghaï viennent de publier dans la revue Nature Cell Biology des résultats montrant, chez la souris stérile, qu’il est possible de greffer des cellules souches germinales d’ovaires permettant d’avoir une descendance.

La ménopause est l’arrêt de l’ovulation et de son cortège de sécrétions hormonales. Elle survient vers 51 ans, la chute de la fertilité commençant en moyenne dix ans avant. Aujourd’hui de nombreuses jeunes femmes reculent tellement l’âge de la maternité qu’elles sont confrontées à moult difficultés pour être enceintes. Continuer la lecture de « Une piste afin de retarder la ménopause »

Des greffes de cellules souches pour soigner les diabétiques

http://www.sante-decouverte.com/wp-content/uploads/imgsd/7d721f38d0dff7455aaa2bed8972ed85th.jpgL’autogreffe de cellules souches prélevées dans la moelle osseuse de patients insulinodépendants leur a permis de produire de nouveau de l’insuline.

Nouvel espoir dans le traitement du diabète insulinodépendant. Grâce à une autogreffe de cellules souches prélevées dans leur propre moelle osseuse, vingt-trois diabétiques volontaires ont pu se passer des piqûres quotidiennes d’insuline pendant quatorze à cinquante-deux mois d’affilées. Un des diabé­tiques a même tenu plus de quatre ans sans injections, quatre patients pendant trois années de suite et trois autres pendant deux ans. Les quinze patients les plus récemment recrutés qui ont bénéficié des dernières améliorations techniques apportées par l’équipe du Pr Richard Burt, de la Northwestern University de Chicago, dans l’Illinois, n’ont toujours pas besoin d’insuline dix-neuf mois après l’intervention. Continuer la lecture de « Des greffes de cellules souches pour soigner les diabétiques »

Multiplication de cellules souches sanguines, une première mondiale

http://www.sante-decouverte.com/wp-content/uploads/imgsd/d0518b2b1a9c1e5cf369ba890cd593d0th.jpgDes chercheurs canadiens ont réussi à multiplier des cellules souches sanguines en laboratoire, une première mondiale qui accélérera la mise au point de traitements pour les patients en attente de greffe de moelle osseuse, ont-ils annoncé jeudi.

L’équipe de l’Institut de recherche en immunologie et cancérologie (IRIC) de l’Université de Montréal a indiqué dans un communiqué avoir réussi à produire en laboratoire une grande quantité de cellules souches à partir d’un nombre infime de cellules souches sanguines provenant de la moelle osseuse. Continuer la lecture de « Multiplication de cellules souches sanguines, une première mondiale »