Première greffe d’utérus réussie

http://www.sante-decouverte.com/wp-content/uploads/imgsd/premiere-greffe-d-uterus-reussie_s.jpgC’est une grande première mondiale. Âgée d’à peine 21 ans, une jeune turque née sans utérus a pu bénéficier de la greffe de cet organe de l’appareil génital féminin, à l’hôpital universitaire Akdeniz, près d’Antalya, au sud de la Turquie. D’après les médecins qui ont opéré, la transplantation aurait parfaitement réussi.



Dans la course à la greffe, une nouvelle étape a été franchie en Turquie. Après la greffe des mains, des bras, et du visage, c’est maintenant le tour de l’appareil génital féminin. Ce n’est pas la première fois que ce type d’opération est tenté. En 2000, en Arabie Saoudite, des chirurgiens avaient essayé de greffer l’utérus d’une donneuse vivante, à une jeune femme. Si l’intervention s’était bien passée, moins de 100 jours plus tard, les médecins avaient constaté que la greffe n’avait pas réussi. Continuer la lecture de « Première greffe d’utérus réussie »

Opérer le cerveau avec l’aide du malade éveillé

http://www.sante-decouverte.com/wp-content/uploads/imgsd/operer-le-cerveau-avec-l-aide-du-malade-eveille_s.jpg«Tout va bien, Gaël ? Vous êtes en salle d’opération. Prenez encore cinq minutes pour vous réveiller puis nous allons vous faire travailler.» Assis derrière son patient, dont il a largement ouvert la boite crânienne, mettant ainsi à nu une partie du cerveau, le Pr Hugues Duffau parle posément.

Quelques minutes plus tôt, en pleine intervention, le neurochirurgien avait demandé à l’anesthésiste de réveiller le jeune homme. Dans cette phase, sa collaboration va être essentielle pour guider le geste chirurgical. À première vue, la scène paraît hallucinante. Il s’agit en fait d’une opération de «chirurgie éveillée», une tech­­nique innovante de neu­rochirurgie dont le Pr Duffau est l’un des spécialistes mondiaux.

Gaël est atteint d’un gliome de bas grade, une tumeur cérébrale non maligne mais très mal placée : elle infiltre le lobe temporal gauche, une zone considérée comme cruciale pour le langage. Sans intervention, cette tumeur (qui s’est déjà révélée par une crise d’épilepsie) risque à terme de dégénérer en cancer. Mais son ablation peut induire des troubles du langage… Les premiers neurochirurgiens consultés avaient refusé d’opérer Gaël. Pour le Pr Duffau, le défi consiste donc à enlever le plus possible de tissu malade tout en préservant la qualité de vie de son patient, jeune et actif. Continuer la lecture de « Opérer le cerveau avec l’aide du malade éveillé »

Une technique non-chirurgicale efficace pour réparer une valve cardiaque

http://www.sante-decouverte.com/wp-content/uploads/imgsd/une-technique-non-chirurgicale-efficace-pour-reparer-une-valve-cardiaque_s.jpgUne nouvelle technique non-chirurgicale évitant une opération à coeur ouvert, permet de réparer efficacement à l’aide d’une pince une défaillance de la valve mitrale, selon les résultats d’un essai clinique présenté dimanche.

Cet étude dite EVEREST II (Endovascular Valve Edge-to-Edge Repair Study) a été menée avec 279 patients aux Etats-Unis et au Canada pour comparer l’efficacité de cette procédure appelée MitraClip à celle de la chirurgie classique.

Elle fait l’objet d’une présentation à la 59e conférence annuelle de l’American College of Cardiology qui réunit quelque 30.000 cardiologues, chercheurs et représentants de tous les grands laboratoires pharmaceutiques ce week-end à Atlanta (Géorgie, sud).

Le MitraClip, une sorte de pince à linge, est introduite par un cathéter dans l’artère fémorale et permet de maintenir en place la valve mitrale empêchant des fuites. Continuer la lecture de « Une technique non-chirurgicale efficace pour réparer une valve cardiaque »

Pansements pour organes

http://www.sante-decouverte.com/wp-content/uploads/imgsd/pansements-pour-organes_s.jpgLa médecine chirurgicale s’enrichira peut-être d’un nouvel outil de travail d’ici quelques années. Une équipe japonaise a mis au point une membrane artificielle adhésive ultrafine et pratiquement invisible destinée à couvrir les plaies internes survenues accidentellement ou lors d’une intervention chirurgicale.

Le film presque transparent d’une épaisseur de 75 nanomètres (75 milliardièmes de mètre) disparaît en se dissolvant dans le corps. Selon ses créateurs de l’Université de Waseda, il s’agit du pansement adhésif le plus fin du monde. Continuer la lecture de « Pansements pour organes »