Une pilule du surlendemain bientôt en pharmacie

http://www.sante-decouverte.com/wp-content/uploads/imgsd/une-pilule-du-surlendemain-bientot-en-pharmacie_s.jpgEllaOne, un nouveau contraceptif d’urgence, est conçu pour être efficace à 95 % dans les cinq jours suivant un rapport sexuel « à risque », soit la durée de vie des spermatozoïdes.

Une nouvelle « pilule du lendemain », à prendre dans les cinq jours suivant le dernier rapport sexuel – contre trois jours pour les pilules actuellement sur le marché -, devrait bientôt faire son apparition dans les pharmacies françaises. Baptisée EllaOne, elle a été mise au point par HRA Pharma, le laboratoire à l’origine de la commercialisation en 1999 de la pilule du lendemain Norlevo.

« L’EllaOne, composée d’un modulateur spécifique des récepteurs à la progestérone (SPRM) qui bloque l’ovulation, modifie la muqueuse utérine et empêche le début d’une grossesse non désirée, a déjà obtenu l’Autorisation de mise sur le marché (AMM) par la Commission européenne en mai dernier. On attend maintenant l’autorisation de l’Agence européenne du médicament (EMEA) qui devrait rendre sa décision le 24 septembre prochain », annonce Luc Massart, directeur des opérations du laboratoire. Continuer la lecture de « Une pilule du surlendemain bientôt en pharmacie »

Une injection de testostérone pourrait constituer un contraceptif masculin

http://www.sante-decouverte.com/wp-content/uploads/imgsd/une-injection-de-testosterone-pourrait-constituer-un-contraceptif-masculin-2_s.jpgTelle est la conclusion d’une équipe de recherche menée par Yiqun Gu, de l’institut national de recherche pour le planning familial de Pékin.



Pendant 30 mois, les chercheurs ont injecté une dose de testostérone (500 mg par mois) à un millier d’hommes vivants en couple. Cette dose de testostérone permet de stopper la production de spermatozoïdes. Seulement 1,1 grossesses pour 100 hommes ont été constatées. « Cette stratégie n’est pas nouvelle, mais ici les injections sont moins fréquentes, tous les mois contre deux fois par semaine précédemment, ce qui en fait une méthode mieux tolérée, » explique Sylvain Mimoun, andrologue à l’hôpital Cochin de Paris.

Source : Science et Vie

La pilule est-elle l’amie de la sexualité ?

http://www.sante-decouverte.com/wp-content/uploads/imgsd/3973a24a71537dbde0a62ab742b59884.jpgLe rythme de vie, le partenaire, l’univers des fantasmes… Tous ces facteurs –et bien d’autres sans doute- influencent la libido. Ils sont nombreux, et surtout ils varient d’une femme à l’autre. Et la contraception, dans tout ça ?

Des chercheurs polonais se sont intéressés à l’impact qu’une contraception bien particulière, associant 30mg d’estrogène et 3mg d’un progestatif proche de la progestérone humaine naturelle – la drospirénone – pouvait avoir sur la sexualité et la qualité de vie. Et ils ont été surpris de constater que le choix d’une contraception adaptée avait une influence réelle sur le niveau de satisfaction des utilisatrices.

Le Dr Skrzypulec et ses collègues de Katowice, ont interrogé par questionnaire 126 femmes âgées en moyenne de 31 ans. La moitié étaient protégées depuis au moins 9 mois par cette pilule combinée. Les autres, qui ont constitué le groupe-contrôle, avaient opté – depuis plusieurs mois également – pour d’autres contraceptifs oraux contenant des progestatifs plus classiques et comportant également 30 mg d’œstrogène. Continuer la lecture de « La pilule est-elle l’amie de la sexualité ? »

Une pilule contraceptive sans hormone est-elle possible ?

http://www.sante-decouverte.com/wp-content/uploads/imgsd/63b8defe32ca1590e4114423df237091th.jpgEn déterminant la structure en trois dimensions d’une protéine indispensable à la fixation des spermatozoïdes sur l’ovule, une équipe de chercheurs suédois a réalisé une première. Au passage, les chercheurs ont peut-être ouvert une porte pour comprendre certaines formes de stérilité ou même pour une nouvelle méthode de contraception.

Une équipe de chercheurs scientifiques du Karolinksa Institutet (Suède), menée par Luca Jovine, a déterminé la structure en trois dimensions d’une protéine, appelée ZP3. Présente à la surface des ovules de mammifères, dans la zone pellucide (ZP), elle est essentielle à l’interaction entre la couche externe de l’ovule et les spermatozoïdes. Continuer la lecture de « Une pilule contraceptive sans hormone est-elle possible ? »