Première greffe d’utérus réussie

http://www.sante-decouverte.com/wp-content/uploads/imgsd/premiere-greffe-d-uterus-reussie_s.jpgC’est une grande première mondiale. Âgée d’à peine 21 ans, une jeune turque née sans utérus a pu bénéficier de la greffe de cet organe de l’appareil génital féminin, à l’hôpital universitaire Akdeniz, près d’Antalya, au sud de la Turquie. D’après les médecins qui ont opéré, la transplantation aurait parfaitement réussi.



Dans la course à la greffe, une nouvelle étape a été franchie en Turquie. Après la greffe des mains, des bras, et du visage, c’est maintenant le tour de l’appareil génital féminin. Ce n’est pas la première fois que ce type d’opération est tenté. En 2000, en Arabie Saoudite, des chirurgiens avaient essayé de greffer l’utérus d’une donneuse vivante, à une jeune femme. Si l’intervention s’était bien passée, moins de 100 jours plus tard, les médecins avaient constaté que la greffe n’avait pas réussi. Continuer la lecture de « Première greffe d’utérus réussie »

Première mondiale: 2 naissances successives après transfert de tissu ovarien décongelé

http://www.sante-decouverte.com/wp-content/uploads/imgsd/premiere-mondiale-2-naissances-successives-apres-transfert-de-tissu-ovarien-decongele_s.jpgUne Danoise a donné naissance à 18 mois d’intervalle à deux bébés en bonne santé, après transplantation de tissu ovarien décongelé, une première mondiale, selon un article publié dans Human reproduction, la revue de la Société européenne de reproduction (ESHRE).



Selon Claus Yding Andersen, professeur de physiologie humaine de la reproduction à l’hôpital universitaire de Copenhague, « c’est la première fois au monde qu’une femme a deux enfants successivement après transplantation de tissu ovarien décongelé ». Ce qui devrait selon lui encourager le développement de la technique de congélation des tissus ovariens pour les jeunes femmes devant subir un traitement susceptible d’endommager leurs ovaires. Continuer la lecture de « Première mondiale: 2 naissances successives après transfert de tissu ovarien décongelé »

Des transporteurs artificiels d’oxygène

http://www.sante-decouverte.com/wp-content/uploads/imgsd/des-transporteurs-artificiels-d-oxygene_s.jpgDes chercheurs américains ont développé des particules synthétiques qui imitent de près les caractéristiques et les fonctions clés des globules rouge naturel, principalement la capacité à transporter l’oxygène.

L’une des solutions pour faire face à la baisse des dons de sang est la fabrication de sang artificiel capable de remplir les mêmes fonctions que le fluide qui circule dans nos veines. Un objectif pas si simple à réaliser car les cellules sanguines possèdent des caractéristiques bien particulières. A commencer par les globules rouges, ou hématies, qui assurent dans l’organisme le transport de l’oxygène des poumons vers les différents organes et tissus. Continuer la lecture de « Des transporteurs artificiels d’oxygène »

De la peau humaine recréée à partir de cellules souches

http://www.sante-decouverte.com/wp-content/uploads/imgsd/de-la-peau-humaine-recreee-a-partir-de-cellules-souches-1_s.jpgUne équipe française a réussi à recréer l’ensemble d’un épiderme, la couche superficielle de la peau, à partir de cellules souches embryonnaires humaines, une première qui pourrait trouver une application rapide dans le traitement des grands brûlés.

Depuis plusieurs années, les médecins utilisent la thérapie cellulaire pour soigner les grands brûlés : ils reconstituent de la peau à partir d’un petit échantillon prélevé chez le patient lui-même. Le problème vient du délai nécessaire à la culture d’une surface suffisante d’épiderme (trois semaines), pendant lequel le brûlé est sans protection, avec des risques d’infection, de déshydratation… Des techniques ont été développées pour combler ce délai d’attente, mais elles sont loin d’être optimales.

C’est cette période que ciblent les travaux de l’équipe dirigée par Marc Peschanski (Institut I-Stem), publiés dans la revue The Lancet datée de samedi, a expliqué le chercheur à l’AFP. Continuer la lecture de « De la peau humaine recréée à partir de cellules souches »

Première naissance en France grâce à une «autogreffe»

http://www.sante-decouverte.com/wp-content/uploads/imgsd/premiere-naissance-en-france-grace-a-une-autogreffe_s.jpgLa mère, âgée de 23 ans, était devenue stérile après une chimiothérapie. Elle a pu se faire greffer un ovaire, prélevé sur elle trois ans auparavant. Une véritable prouesse médicale qui ouvre de nouvelles perspectives.

Une naissance qui «offre espoir aux patientes de préserver leur fertilité et d’avoir des enfants», estime le professeur Christophe Roux. Ysaline, 3,7 kg à la naissance, est en effet le fruit d’une véritable prouesse médicale des CHU de Besançon et de Limoges, qui ont pratiqué une autogreffe de tissu ovarien sur une femme devenue stérile après une chimiothérapie intensive. Une première médicale en France, et une septième naissance de ce genre à travers le monde, la Belgique ayant ouvert la voie à cette pratique en 2004.

Rachel Barbier revient pourtant de loin. Atteinte d’une maladie du sang -une forme de drépanocytose- depuis l’enfance, elle doit subir en 2005 une chimiothérapie intensive en vue d’une greffe de moelle osseuse. Un traitement lourd qui rend de nombreuses femmes stériles. «Quant j’ai su cela, j’ai d’abord refusé la chimiothérapie et puis on m’a dit qu’il existait cette technique nouvelle», explique la jeune mère dans le quotidien Le Parisien . Continuer la lecture de « Première naissance en France grâce à une «autogreffe» »

Cornée artificielle : la première greffe française suscite l’espoir

http://www.sante-decouverte.com/wp-content/uploads/imgsd/11c70716e6a2b1ead9e5a9d54177f98f.jpgA l’hôpital de La Timone, à Marseille, l’équipe de Louis Hoffart a greffé sur un patient une cornée artificielle, provenant des Etats-Unis. C’est une première en France et une étape importante car la voie alternative, celle du greffon naturel, est rendue difficile par le manque de donneurs.

La cornée est cette membrane solide et transparente, à la forme rebondie, par laquelle entre la lumière. Elle est juste protégée par une couche cellulaire et son rôle pour la vision est primordial. C’est la principale lentille de l’œil, convergente dirait un spécialiste de l’optique. La seconde est formée par le cristallin qui, lui, est souple, permettant de faire varier le point focal et donc d’effectuer la mise au point (un autofocus inventé il y a très longtemps). C’est à cause de la cornée que nous pleurons car cette délicate lentille, qui n’est irriguée par aucun vaisseau dans sa partie centrale, doit rester très humide (elle contient 78% d’eau). Côté intérieur, l’humeur aqueuse s’en occupe mais côté extérieur, ce sont les glandes lacrymales qui l’arrosent copieusement. Continuer la lecture de « Cornée artificielle : la première greffe française suscite l’espoir »

Multiplication de cellules souches sanguines, une première mondiale

http://www.sante-decouverte.com/wp-content/uploads/imgsd/d0518b2b1a9c1e5cf369ba890cd593d0th.jpgDes chercheurs canadiens ont réussi à multiplier des cellules souches sanguines en laboratoire, une première mondiale qui accélérera la mise au point de traitements pour les patients en attente de greffe de moelle osseuse, ont-ils annoncé jeudi.

L’équipe de l’Institut de recherche en immunologie et cancérologie (IRIC) de l’Université de Montréal a indiqué dans un communiqué avoir réussi à produire en laboratoire une grande quantité de cellules souches à partir d’un nombre infime de cellules souches sanguines provenant de la moelle osseuse. Continuer la lecture de « Multiplication de cellules souches sanguines, une première mondiale »

Une découverte encourageante pour les malades du Sida et les patients greffés

http://www.sante-decouverte.com/wp-content/uploads/imgsd/7c9c1b4d29feccfe48eff3ca56457674.jpgUniversité de Montréal, Québec, Canada – Le Dr Martin Guimond a découvert le mécanisme qui empêche la régénération des lymphocytes T de type CD4+, des globules blancs essentiels au bon fonctionnement du système immunitaire.

Publiés dans la prestigieuse revue Nature Immunology, ces résultats ouvrent de nouvelles pistes en faveur des patients infectés par le VIH mais également pour ceux ayant reçu de la chimiothérapie intensive ou des greffes de moelle osseuse. Continuer la lecture de « Une découverte encourageante pour les malades du Sida et les patients greffés »

Un médicament anticancéreux s’avère efficace contre les rejets de greffes

http://www.sante-decouverte.com/wp-content/uploads/imgsd/b5abc2a5d8db0e5d24cdf713bd796362th.jpgLe bortezomib, un médicament utilisé dans le traitement de certains cancers, semble efficace pour empêcher le rejet d’un organe après une greffe lorsque les autres traitements ont échoué, selon une étude américaine.

Les chercheurs ont administré ce médicament à six patients ayant subi des greffes de reins et dont le système immunitaire attaquait l’organe greffé. Ces patients ne répondaient pas aux traitements antirejet habituels.

A chaque fois le bortezomib a rapidement stoppé le rejet, amélioré le fonctionnement de l’organe, provoqué une baisse durable de la production d’anticorps et permis d’éviter que survienne un nouveau rejet pendant au moins cinq mois, selon cette étude publiée dans le journal Transplantation. Continuer la lecture de « Un médicament anticancéreux s’avère efficace contre les rejets de greffes »