Pourquoi la grippe A tue ?

http://www.sante-decouverte.com/wp-content/uploads/imgsd/pourquoi-la-grippe-a-tue-1_s.jpgDes chercheurs brésiliens ont analysé les résultats des toutes premières autopsies de malades décédés des suites de l’infection par le virus de la grippe H1N1.

Les chercheurs ont examiné 21 patients qui sont morts à São Paulo en Juillet et Août 2009 et chez qui le diagnostic de grippe H1N1 a été confirmé par des analyses biologiques. Les résultats de leur étude seront publiés dans l’édition du 1er Janvier du Journal de l’American Thoracic Society of Medicine Respiratory and Critical Care.

La plupart des malades examinés par les médecins étaient âgés de 30 à 59 ans. Trois-quarts (76 pour cent) d’entre eux avaient des affections sous-jacentes comme des maladies cardiaques ou des cancers pulmonaires, mais comme le constate depuis le début de l’épidémie les praticiens, pour un quart des patients aucune autre pathologie n’a été retrouvée. Tous ont présenté une forme progressive et rapidement mortelle de la maladie. Continuer la lecture de « Pourquoi la grippe A tue ? »

L’épidémie de grippe A(H1N1) se stabilise en France

http://www.sante-decouverte.com/wp-content/uploads/imgsd/l-epidemie-de-grippe-a-h1n1-se-stabilise-en-france_s.jpgL’épidémie de grippe A(H1N1) est en voie de stabilisation en France et a probablement atteint un premier pic, mais la circulation du virus reste importante, déclare la ministre de la Santé, Roselyne Bachelot.

Le nombre de consultations pour ce motif est passé d’un rythme hebdomadaire de 794.000 à 570.000, a-t-elle dit.

« Ces dernières données semblent indiquer que la tendance que nous commencions à annoncer la semaine dernière se confirme et que l’épidémie se stabilise. Nous avons sans doute franchi le premier pic épidémique », a ajouté Roselyne Bachelot. Continuer la lecture de « L’épidémie de grippe A(H1N1) se stabilise en France »

Grippe A (H1N1) : pourquoi vacciner vos enfants ?

http://www.sante-decouverte.com/wp-content/uploads/imgsd/grippe-a-h1n1-pourquoi-vacciner-vos-enfants_s.jpgPour les pédiatres, la vaccination se justifie avant tout pour éviter les formes graves et les décès.

Alors que la campagne de vaccination va commencer officiellement cette semaine dans les collèges et les lycées, beaucoup de parents sont assaillis de doutes. Face aux données contradictoires qui circulent sur le virus et les vaccins, doivent-ils prendre la responsabilité de faire vacciner leur famille ? Réponses aux principales questions concrètes.

Pourquoi faire vacciner ses enfants ?

Comme pour les virus de la grippe saisonnière, les enfants sont une cible privilégiée du virus H1N1. «Cette grippe devrait toucher entre 10 et 25 % de la population. Continuer la lecture de « Grippe A (H1N1) : pourquoi vacciner vos enfants ? »

Le vaccin contre la grippe A est efficace même si le virus mute

http://www.sante-decouverte.com/wp-content/uploads/imgsd/le-vaccin-contre-la-grippe-a-est-efficace-meme-si-le-virus-mute_s.jpgLa mutation du virus de la grippe A (H1N1), constaté dans quelques cas en France, ne remet pas en cause l’efficacité de la vaccination, a assuré la ministre de la Santé, Roselyne Bachelot.

Deux cas mortels de mutation du virus de la grippe A, similaires à ceux détectés en Norvège, ont été signalés la semaine dernière en France, où l’on dénombrait alors 76 morts depuis le début de l’épidémie.

« Cela ne remet en cause ni l’efficacité des traitements antiviraux ni évidemment l’efficacité de la vaccination », a assuré Roselyne Bachelot sur BFM TV et RMC.

« Les mutations touchent très peu du code génétique du virus et (…) les cas sont peu nombreux », a-t-elle ajouté. Continuer la lecture de « Le vaccin contre la grippe A est efficace même si le virus mute »

Grippe A : les bons de vaccination vont arriver

http://www.sante-decouverte.com/wp-content/uploads/imgsd/celvapan-focetria-et-pandemrix_s.pngA l’heure où trois cas de grippe A(H1N1) viennent de perturber la planète foot, l’Assurance-maladie commence à expédier les bons de vaccination vers les personnes désignées comme prioritaires. En France et en Allemagne, cependant, le climat est plutôt au septicisme face à la campagne de vaccination.

Publié vendredi dernier au Journal officiel, un décret permet officiellement à l’Assurance-maladie d’adresser les bons de vaccination contre la grippe A(H1N1). Les premiers envois sont imminents. Ainsi les personnes prioritaires pourront être vaccinées au début du mois de novembre. Continuer la lecture de « Grippe A : les bons de vaccination vont arriver »

Un vaccin H1N1 en spray nasal aux États-Unis

http://www.sante-decouverte.com/wp-content/uploads/imgsd/un-vaccin-h1n1-en-spray-nasal-aux-etats-unis_s.jpgProduit à partir de virus atténués, le FluMist est bien accepté outre-Atlantique mais n’a pas été autorisé en Europe.

Le FluMist est actuellement le vaccin contre la grippe A dont on parle le plus aux États-Unis. La vaccination a démarré là-bas au début du mois et il a déjà éclipsé tous ses concurrents. Pourquoi ? Parce que c’est le seul vaccin anti-H1N1 à être administré sous forme de spray nasal. Les autres sont injectés par voie intramusculaire. Résultat, on le voit partout, à la télévision et dans les journaux. L’image qu’il donne de la vaccination est plutôt rassurante : un petit enfant docile et confiant, une seringue dans une narine comme si on lui mettait des gouttes dans le nez contre le rhume. Rien de bien méchant donc et surtout, pas la sacro-sainte piqûre redoutée par beaucoup. «Tout ce qui permet à une vaccination d’être mieux acceptée par la population est une bonne chose. Le spray nasal n’est pas la panacée mais c’est une piste intéressante dans l’arsenal contre la grippe», reconnaît Bruno Lina qui dirige le Centre national de référence de la grippe à Lyon.

40 millions de doses Continuer la lecture de « Un vaccin H1N1 en spray nasal aux États-Unis »

Grippe : feu vert pour deux vaccins contre le virus H1N1

http://www.sante-decouverte.com/wp-content/uploads/imgsd/grippe-feu-vert-pour-deux-vaccins-contre-le-virus-h1n1-1_s.jpgL’Agence européenne du médicament (EMEA) a annoncé, vendredi 25 septembre, qu’elle donnait son feu vert à deux vaccins contre le virus de la grippe A (H1N1) : Focetria, fabriqué par Novartis, et Pandemrix, de GlaxoSmithKline. Elle recommande un schéma de vaccination en deux doses à trois semaines d’intervalle, chez l’adulte – y compris les femmes enceintes – et les enfants à partir de 6 mois, et attend des données complémentaires pour statuer sur l’administration d’une seule dose de vaccin.

L’autorisation de mise sur le marché (AMM) de ces vaccins relève d’une décision de la Commission européenne, qui se prononcera sous peu. Une fois son AMM accordée, un vaccin pourra être administré dans tous les Etats de l’Union européenne (UE). D’autres sont en cours d’examen ou vont être soumis pour avis. Sanofi Pasteur a fait savoir que les essais sur ses vaccins contre le H1N1, dont l’un sans adjuvant, se termineront fin octobre et que les dossiers seraient déposés en novembre. Continuer la lecture de « Grippe : feu vert pour deux vaccins contre le virus H1N1 »

Quelque 265.000 cas de grippe en France en deux semaines

http://www.sante-decouverte.com/wp-content/uploads/imgsd/quelque-265-000-cas-de-grippe-en-france-en-deux-semaines_s.jpgLes consultations pour la grippe saisonnière ou la grippe A(H1N1) ont fortement augmenté la semaine dernière en France, confirmant l’arrivée de l’épidémie en France, selon le réseau Sentinelle.

Pour la semaine du 14 au 20 septembre, 165.000 consultations pour syndromes grippaux ont été enregistrées, contre 100.000 la semaine précédente, précise l’organisme de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm).

Il y a donc eu 265.000 nouveaux cas présumés de grippe en deux semaines en France, souligne-t-il sur son site internet.

La situation étant au-dessus du seuil épidémique pour la deuxième semaine consécutive, « l’arrivée de l’épidémie en France métropolitaine est confirmée », ajoute-t-il. Continuer la lecture de « Quelque 265.000 cas de grippe en France en deux semaines »

Grippe A : ce qu’il faut savoir de la vaccination

http://www.sante-decouverte.com/wp-content/uploads/imgsd/grippe-a-ce-qu-il-faut-savoir-de-la-vaccination_s.jpgLa vaccination : à quoi ça sert ? A l’heure où l’on parle d’une campagne massive, il n’est pas inutile de s’offrir une piqûre de rappel sur les raisons, les principes et les limites d’un vaccin contre le virus de la grippe.



« La vaccination poursuit plusieurs objectifs, explique Vincent Enous, responsable adjoint du Centre national de référence de la grippe à l’Institut Pasteur. Initialement, elle protège la personne contre le virus circulant, qu’il soit saisonnier ou pandémique. Mais si le vaccin vous immunise, il peut aussi protéger votre entourage en limitant la circulation du virus. Car si vous êtes vacciné le virus s’éteindra en vous très rapidement », ce qui mettra fin à la contagion.

Pourquoi vacciner les enfants ? « Il est important de vacciner l’enfant pour le protéger bien sûr, mais aussi pour limiter au maximum la diffusion du virus, insiste Vincent Enous. Nous savons en effet que toute infection virale d’un enfant provoque une dissémination rapide à son entourage. » Continuer la lecture de « Grippe A : ce qu’il faut savoir de la vaccination »

Le point sur la progression du virus en France

http://www.sante-decouverte.com/wp-content/uploads/imgsd/le-point-sur-la-progression-du-virus-en-france_s.jpgLa France métropolitaine semblait jusque-là relativement épargnée par la grippe A(H1N1). Mais le virus est là et bien là. Alors que le pays est confronté à une arrivée précoce de grippe saisonnière, la souche H1N1 apparaît d’ores et déjà comme la souche dominante.

En une semaine, selon les évaluations de l’institut de veille sanitaire (l’INVS), le seuil épidémique a été franchi, passant de 36.000 consultations pour grippe clinique à 52.300. Ces chiffres incluant les personnes qui consultent leur médecin pour symptômes éventuels, et celles touchées légèrement par le virus. Au final, l’INVS comptabilise environ 6000 cas de personnes atteint par le virus. A juste titre, la ministre de la Santé Roselyne Bachelot a estimé ce jeudi « qu’on pourrait avoir un premier pic pandémique » de la grippe H1N1 « à la fin du mois de septembre », n’excluant pas pour autant une « avancée par vagues ». Elle a estimé que c’était « la première grande semaine d’intensification ». Continuer la lecture de « Le point sur la progression du virus en France »