Le python birman pour lutter contre les maladies cardiaques ?

http://www.sante-decouverte.com/wp-content/uploads/imgsd/le-python-birman-pour-lutter-contre-les-maladies-cardiaques_s.jpgDes chercheurs américains ont publié une étude qui suggère que le python birman, un des plus grands serpents au monde, pourrait aider à mettre au point de nouveaux traitements permettant de lutter contre les maladies cardiaques humaines.



Le python birman est un serpent pouvant atteindre neuf mètres de long et peser jusqu’à 90 kilogrammes. Capable d’avaler une biche ou même un alligator, ce reptile sécrète des acides gras ayant de véritables propriétés cardiaques. En effet, de précédentes études ont montré que la masse du cœur des pythons birmans augmentait de 40% dans les 24 à 72 heures suivants un important repas et que l’activité de leur métabolisme était multipliée par quatre immédiatement après avoir avalé leur proie.

Les pythons, qui peuvent jeûner pendant un an avec peu d’effets néfastes sur leur santé, voient leur cœur quasiment doubler de taille après un repas. Ainsi, tandis que cet accroissement de la masse du muscle cardiaque est similaire chez certains athlètes, les scientifiques jugent qu’étudier le cœur des pythons pourrait grandement aider dans les recherches qui visent  à améliorer la santé cardiaque des humains.

C’est ainsi qu’une équipe de l’université du Colorado, en se penchant de plus près sur ces reptiles, a constaté que les pythons produisaient des quantités de triglycérides 50 fois supérieure à la normale un jour après avoir englouti leur proie. Ces acides gras constituent l’élément principal permettant de former des graisses et des huiles naturelles, rappelle TV5monde.

Un coeur en bonne santé malgré les graisses Continuer la lecture de « Le python birman pour lutter contre les maladies cardiaques ? »

Les bienfaits des flavonoïdes

http://www.sante-decouverte.com/wp-content/uploads/imgsd/les-bienfaits-des-flavonoides_s.jpgPrésents dans de nombreux aliments, les flavonoïdes, des anti-oxydants, sont connus pour de nombreux bienfaits, dont la liste s’allonge, pouvant en partie expliquer l’intérêt du régime méditerranéen et, peut-être, le célèbre French paradox.

Les flavonoïdes constituent la plus importante catégorie de polyphénols, des molécules très réputées pour leurs vertus antioxydantes. On les trouve dans les fruits et légumes mais aussi dans le chocolat ou le vin (rouge, surtout). Leur étude connaît un regain d’intérêt depuis qu’on leur prête, notamment, des propriétés anticancéreuses mais aussi des effets dans le domaine cardiovasculaire.

Les flavonoïdes ont été mis en évidence par Albert Szent-Györgyi, un Hongrois qui reçut le prix Nobel de Médecine en 1937 pour avoir isolé la vitamine C. Avec plus de 4.000 composés, les flavonoïdes représentent une gigantesque famille d’antioxydants. Continuer la lecture de « Les bienfaits des flavonoïdes »