Troubles du sommeil : des coûts importants

http://www.sante-decouverte.com/wp-content/uploads/imgsd/31abef9c691c246ced2b71cfbebe9928th.jpgLes troubles du sommeil engendrent d’importants coûts au Québec, selon une récente étude menée par des chercheurs de l’Université Laval. Selon cette étude, les troubles du sommeil engendreraient des coûts directs et indirects de près de 7 milliards de dollars par année au Québec.

Selon Meagan Daley, psychologue et chercheuse, il en coûte 10 fois plus cher de ne pas traiter l’insomnie que de la traiter. D’après l’étude, 76 % des coûts de l’insomnie sont attribuables aux absences et à la perte de productivité au travail. « Ça veut dire que les coûts associés au non-traitement ou à un traitement inefficace de l’insomnie coûtent beaucoup plus cher à la société qu’un traitement efficace », souligne la chercheuse.

Par ailleurs, l’étude révèle que plus que 28 % des insomniaques légers ou lourds utilisent l’alcool pour s’endormir. La chercheuse indique que cela empêcherait toutefois un sommeil profond et réparateur.

Un tiers de la population souffrirait d’insomnie et 13 % éprouverait le problème de façon chronique. Les personnes qui souffrent d’insomnie attendent en moyenne de 10 à 12 ans avant de demander de l’aide.

Source : Radio Canada

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *