Une technique non-chirurgicale efficace pour réparer une valve cardiaque

http://www.sante-decouverte.com/wp-content/uploads/imgsd/une-technique-non-chirurgicale-efficace-pour-reparer-une-valve-cardiaque_s.jpgUne nouvelle technique non-chirurgicale évitant une opération à coeur ouvert, permet de réparer efficacement à l’aide d’une pince une défaillance de la valve mitrale, selon les résultats d’un essai clinique présenté dimanche.

Cet étude dite EVEREST II (Endovascular Valve Edge-to-Edge Repair Study) a été menée avec 279 patients aux Etats-Unis et au Canada pour comparer l’efficacité de cette procédure appelée MitraClip à celle de la chirurgie classique.

Elle fait l’objet d’une présentation à la 59e conférence annuelle de l’American College of Cardiology qui réunit quelque 30.000 cardiologues, chercheurs et représentants de tous les grands laboratoires pharmaceutiques ce week-end à Atlanta (Géorgie, sud).

Le MitraClip, une sorte de pince à linge, est introduite par un cathéter dans l’artère fémorale et permet de maintenir en place la valve mitrale empêchant des fuites.

Cette valve sépare l’oreillette gauche du ventricule gauche du coeur. Ses défaillances affectent des millions de personnes dans le monde et sont responsables de nombreux décès.

« En tant que médecins, nous avons vu nos patients transformés, capables de fonctionner après cette procédure sans un long séjour à l’hôpital ou une longue période de récupération », explique le Dr Ted Feldman, de l’Université NorthShore à Evanston (Illinois, nord), qui a mené l’étude.

Après un an l’efficacité clinique du MitraClip et de la chirurgie de réparation de la valve à coeur ouvert était jugé comparable, en fonction de la mortalité, d’un nouveau mauvais fonctionnement de la valve mitrale ou de fuite importante.

Selon ces critères, le succès clinique du MitraClip a été obtenu par 72,4% des patients traité avec cette technique comparativement à 87,8% chez ceux ayant subi une chirurgie.

Le MitraClip présente aussi l’avantage de réduire considérablement le risque lié à une chirurgie lourde et est aussi beaucoup moins coûteux.

Ces résultats positifs de la dernière phase de l’essai clinique devraient déboucher dès 2011 sur l’autorisation de mise sur le marché du MitraClip aux Etats-Unis.

Déjà commercialisé en Europe, le MitraClip a été mis au point par la firme californienne Evalve, rachetée par le groupe pharmaceutique américain Abbott en 2009.

L’ouverture du marché américain pourrait se traduire par un potentiel de ventes annuelles totalisant environ un milliard de dollars, selon des analystes du marché. Le MitraClip est le seul système de ce type disponible.

Source : TV5.org

1 réflexion sur « Une technique non-chirurgicale efficace pour réparer une valve cardiaque »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *