L’ocytocine faciliterait la communication chez les autistes

https://www.sante-decouverte.com/wp-content/uploads/imgsd/l-ocytocine-faciliterait-la-communication-chez-les-autistes_s.gifUne hormone bien connue pour son implication dans le déclenchement de l’accouchement pourrait aider les personnes autistes à communiquer et à établir des liens sociaux, selon une étude menée par des chercheurs du CNRS et de l’Inserm.

Administrée sous forme d’un spray nasal, l’ocytocine a modifié le comportement de patients atteints de deux formes d’autisme, le syndrome d’Asperger et l’autisme de haut niveau. Dans les deux cas, il s’agit de personnes ayant des capacités intellectuelles normales ou supérieures à la moyenne mais ayant de grandes difficultés de communication, d’interaction avec les autres. L’un des problèmes de ces autistes est de comprendre et d’interpréter les réactions de leur entourage. Continuer la lecture de « L’ocytocine faciliterait la communication chez les autistes »

Lien entre testostérone dans l’utérus et caractéristiques autistiques

https://www.sante-decouverte.com/wp-content/uploads/imgsd/d73d2f582ba9c0fed9696b8ca58aa7a0.jpgUn niveau élevé de testostérone, la principale hormone sexuelle mâle, dans le liquide amniotique d’une femme expose le foetus à un risque d’apparition de troubles autistiques pendant l’enfance, selon une étude britannique publiée lundi.

Le Centre de recherche sur l’autisme de l’Université de Cambridge a établi que l’apparition de caractéristiques autistiques chez des enfants jusqu’à dix ans après leur naissance était liée à des « niveaux élevés de testostérone dans le liquide amniotique », selon un communiqué de cet institut.

Les chercheurs ont mesuré la quantité de cette hormone sexuelle mâle dans le liquide amniotique de 235 femmes enceintes ayant subi une amniocentèse pendant leur grossesse et ont demandé à ces mères de remplir des questionnaires permettant d’identifier des caractéristiques autistiques chez leurs enfants alors âgés entre 6 et 10 ans. Continuer la lecture de « Lien entre testostérone dans l’utérus et caractéristiques autistiques »