Le cannabis augmente le risque de maladies psychiques

https://www.sante-decouverte.com/wp-content/uploads/imgsd/le-cannabis-augmente-le-risque-de-maladies-psychiques_s.jpgUne consommation durable de cannabis augmente le risque de maladies psychiques telles que des psychoses, des hallucinations visuelles ou auditives et des délires, selon une étude australienne publiée lundi aux Etats-Unis.

Les chercheurs de l’institut cérébral de l’Université du Queensland ont interrogé 3.800 jeunes d’une vingtaine d’années sur leur consommation de cannabis et sur la survenue d’éventuels troubles psychiques.

Un peu plus de 14% d’entre eux ont indiqué qu’ils consommaient du cannabis depuis six ans ou plus. L’étude a établi que ces jeunes gens avaient un risque deux fois plus élevé de souffrir de psychoses comme la schizophrénie que ceux qui n’en ont jamais consommé. Continuer la lecture de « Le cannabis augmente le risque de maladies psychiques »

Vers un vaccin anti-cocaïne?

https://www.sante-decouverte.com/wp-content/uploads/imgsd/vers-un-vaccin-anti-cocaine_s.jpgLa dépendance à la cocaïne pourrait-elle être contrée par un simple vaccin?

Des chercheurs américains affirment que le vaccin qu’ils ont créé amènent les cocaïnomanes à abandonner leur consommation. En effet, la substance injectée augmente le niveau des anticorps contre la drogue, ce qui la rend inactive avant qu’elle n’atteigne le cerveau et ne produise ses effets euphorisants.

Les équipes de l’Université de Yale et du Collège Baylor en viennent à cette conclusion après six mois d’essai clinique.

Les résultats montrent que 38 % des cocaïnomanes vaccinés produisent un niveau suffisant d’anticorps pour bloquer les effets de la drogue. La consommation de cocaïne a par conséquent plongé, certains consommateurs cessant même toute prise.

Un bémol toutefois: les effets n’ont pas persisté plus de deux mois. Continuer la lecture de « Vers un vaccin anti-cocaïne? »

Attention aux drogues !!!

“Des chercheurs de la NASA ont aspergés différentes drogues sur des araignées afin d’étudier leur comportement et comment elles tissent leurs toile…”

https://www.sante-decouverte.com/wp-content/uploads/imgsd/6bc615fb3d50e92fdeaf54ed569e58a0th.jpg

La Benzédrine est un amphétamine, c’est à dire une substance sympathomimétique aux effets anorexigène et psychoanaleptique. Elle est utilisée comme coupe-faim, comme stimulant du système nerveux central et pour le traitement de l’hyperactivité.

Les effets qui se font sentir assez rapidement, en une heure ou deux pour une dose normale, sont :

    * la diminution, et parfois la suppression totale de la fatigue et de l’envie de dormir ;

    * la disparition de la faim ;

    * l’euphorie, la confiance en soi exagérée qui conduit à largement surestimer ses capacités et sous-estimer les obstacles ;

    * une impression de capacités intellectuelles accrues : jugement plus sûr, mémoire meilleure, compréhension plus rapide. En fait, ces sensations sont simplement un effet de l’euphorie : on ne doute plus de sa mémoire, on s’arrête au premier degré de compréhension.

De plus, l’euphorie est remplacée par le découragement, la sensation que tout effort de réflexion est démesuré, et la lassitude face à toute activité.