Un bras virtuel controlé par la pensée et doté d’un sens du toucher

https://www.sante-decouverte.com/wp-content/uploads/imgsd/un-bras-virtuel-controle-par-la-pensee-et-dote-d-un-sens-du-toucher_s.jpgDes scientifiques américains ont appris à des singes à bouger les bras d’un personnage de jeu vidéo en utilisant seulement la puissance de leur pensée. Une véritable avancée qui pourrait aider dans le futur les patients tétraplégiques.



Des chercheurs du Duke Centre for Neuroengineering de Durham en Caroline du Nord sont parvenus à réaliser un dispositif complexe permettant aux singes de commander les bras d’un personnage virtuel, représenté sur un écran d’ordinateur sans déplacer une partie de leur propre corps.

Le concept, basé sur l’utilisation de l’activité électrique cérébrale des primates a été testé sur deux macaques rhésus. Le protocole a consisté à apprendre aux primates à utiliser les mains du personnage pour explorer la surface de trois objets virtuels. Ceux-ci, d’apparences similaires ont été conçus pour présenter trois textures différentes, exprimées au moyen de minuscules signaux électriques envoyés au cerveau des primates. La tâche demandée au macaque était de rechercher un objet virtuel présentant une texture particulière, celui-ci étant récompensé lors d’une identification correcte.

Les résultats, publiés dans la revue Nature, quant au succès de l’expérimentation sont plutôt encourageant. Continuer la lecture de « Un bras virtuel controlé par la pensée et doté d’un sens du toucher »

Des rats paralysés ont remarché…

https://www.sante-decouverte.com/wp-content/uploads/imgsd/des-rats-paralyses-ont-remarche_s.jpgPar une stimulation de certains circuits neuronaux de la moelle épinière, des chercheurs ont rendu à des rats paraplégiques la capacité de marcher sur leurs pattes arrière. Bien qu’il ne s’agisse que d’un mouvement incontrôlé, cette réussite laisse peut-être augurer une voie thérapeutique, qui reste encore hypothétique.

Des rats dont la moelle épinière a été sectionnée ont pu marcher de nouveau. Ce résultat étonnant repose sur une technique originale consistant à stimuler des réseaux existant à l’intérieur de la moelle épinière et appelés générateurs centraux de patrons, ou CPG (central pattern generators en anglais). Ces réseaux sont impliqués dans le contrôle réflexe des mouvements rythmiques de la marche, y compris des bras chez l’Homme. Continuer la lecture de « Des rats paralysés ont remarché… »