Le système immunitaire dopé par les légumes verts

Une équipe de chercheurs a révélé l’influence de la consommation de légumes verts sur le système immunitaire. En privant des souris de ces légumes durant trois semaines, ils ont constaté qu’elles pouvaient perdre jusqu’à 80 % des cellules immunitaires de l’intestin. Une découverte qui pourrait améliorer la santé des personnes souffrant de maladies inflammatoires chroniques intestinales. Une étude publiée le 13 octobre dans la revue Cell conseille de ne pas lésiner sur la consommation de légumes verts....

25/10/2011 · 2 min · Caroline

Des chercheurs réussissent à bloquer l’allergie aux arachides

Des chercheurs à l’Université privée de NorthWestern (Chicago) ont réussi à contourner l’allergie aux arachides (cacahuètes). Une nouvelle qui va en réjouir plus d’un… car qui ne connaît pas dans son entourage proche ou éloigné au moins une personne allergique à l’arachide (et aux noix) ? Aux Etats-Unis chaque année, il y a entre 15 000 et 30 000 chocs anaphylactiques (réaction allergique extrême), qui causent entre 100 et 200 morts....

16/10/2011 · 2 min · Caroline

Les filles pubères dès l'enfance

Le journal Le Parisien a publié aujourd’hui les résultats d’une étude tout à fait surprenante sur 4 200 jeunes filles françaises du Languedoc-Roussillon : leur puberté serait de plus en plus précoce. Réalisée par le professeur d’endocrinologie pédiatrique au CHU de Montpellier, elle corrobore les résultats obtenus par une étude préalable réalisée sur les jeunes Américaines, qui avait conclu que 15 % d’entre elles avaient les seins qui se développent dès l’âge de… 7 ans....

1/9/2010 · 2 min · Caroline

Charcuteries et cancer colorectal : première démonstration expérimentale d’un effet promoteur dans un modèle animal

Depuis longtemps soupçonnée de favoriser les cancers du côlon, la consommation de charcuteries fait l’objet de recommandations précises de la part des organismes de prévention du cancer. Pourtant ces recommandations ne reposaient que sur des corrélations observées au cours d’études épidémiologiques. A l’INRA de Toulouse, une équipe de chercheurs montre pour la première fois dans un modèle animal, que la consommation de viandes transformées, modélisant des charcuteries, est directement responsable d’une augmentation des lésions pré-tumorales au niveau du côlon....

11/7/2010 · 3 min · Caroline

Les noix améliorent le cholestérol

Amandes, noix, pacanes, pistaches, arachides et autres fruits à coque améliorent les taux de cholestérol, selon une analyse de 25 études publiée dans les Archives of Internal Medicine. Joan Sabaté de l’Université Loma Linda (Californie) et ses collègues ont analysé 25 essais cliniques qui impliquaient un total de 583 hommes et femmes ne prenant pas de médicaments anticholestérol tels que des statines. L’amélioration était liée à la dose consommée. L’effet était plus marqué chez les personnes n’ayant pas de surpoids....

12/5/2010 · 2 min · Caroline

Vers de nouveaux traitements à base de chocolat ?

Ne vous privez plus de chocolat ! Selon une étude menée à l’Imperial College London, il aurait de nombreuses vertus sanitaires. Souvent considéré comme un acte de gourmandise, la consommation de chocolat s’avère être bonne pour la santé. Premièrement, cet aliment contient une forte quantité d’antioxydants qui piègent ou neutralisent les radicaux libres. Ces derniers sont responsables de la destruction des cellules et sont impliqués dans certaines maladies dégénératives comme l’arthrite, la sclérose en plaques, l’athérosclérose [artères obstruées par du cholestérol ou des lipides, ndlr], Alzheimer… Ces antioxydants protègent également la peau des rayons ultraviolets....

27/3/2010 · 2 min · Caroline

Les bienfaits des flavonoïdes

Présents dans de nombreux aliments, les flavonoïdes, des anti-oxydants, sont connus pour de nombreux bienfaits, dont la liste s’allonge, pouvant en partie expliquer l’intérêt du régime méditerranéen et, peut-être, le célèbre French paradox. Les flavonoïdes constituent la plus importante catégorie de polyphénols, des molécules très réputées pour leurs vertus antioxydantes. On les trouve dans les fruits et légumes mais aussi dans le chocolat ou le vin (rouge, surtout). Leur étude connaît un regain d’intérêt depuis qu’on leur prête, notamment, des propriétés anticancéreuses mais aussi des effets dans le domaine cardiovasculaire....

30/1/2010 · 2 min · Caroline

Avoir un fessier bien rebondi est bon pour la santé

Un postérieur rebondi, des hanches enveloppées, ainsi que des cuisses généreuses “sont bonnes pour la santé”, estiment des chercheurs britanniques dans une étude publiée mardi. Accumuler un coussin de graisse sur les hanches, les cuisses et l’arrière-train “est bon pour vous” et aide à protéger contre le diabète et les maladies cardiaques, a déclaré le docteur Konstantinos Manolopoulos, un des trois scientifiques ayant mené l’étude de l’Université d’Oxford. En revanche, un ventre rebondi est mauvais....

14/1/2010 · 2 min · Caroline

Des citrouilles pour terrifier les microbes

En cette période d’Halloween où les Jack O' Lantern effraient les monstres de tous poils, des chercheurs de l’Université Chosun à Kwangju (Corée du Sud) se sont penchés sur la citrouille. Un monstre minuscule, responsable de millions d’infections par an, redoute aussi les lanternes citrouilles… Alors que de plus en plus de bactéries montrent des signes de résistance aux antibiotiques actuels, les chercheurs se tournent vers de nouvelles sources de molécules actives....

5/11/2009 · 2 min · Caroline

Les compléments alimentaires dans le collimateur de l'Afssa

L’agence va mettre en place un “dispositif de vigilance” et demander aux professionnels de santé d’informer leurs patients sur les effets “inattendus” de ces suppléments. Les compléments alimentaires promettant un ventre plat, une mémoire retrouvée ou une forme éblouissante sont dans la ligne de mire des autorités sanitaires qui vont étudier les effets indésirables liés à la consommation de ces produits. L’Agence française de sécurité sanitaire des aliments (Afssa) a annoncé jeudi la mise en place “un dispositif de vigilance”, demandant aux professionnels de santé de l’informer sur les effets “inattendus et inexpliqués” de ces suppléments chez leurs patients....

30/10/2009 · 3 min · Caroline

Les acides gras saturés augmentent l'appétit pour plusieurs jours

Les hormones leptine et insuline jouent des rôles clé dans les mécanismes de l’appétit et de la prise alimentaire. Chez les personnes en santé, la leptine, qui est sécrétée par les tissus adipeux, annule la sensation de faim et l’insuline, qui est à son plus haut lorsque la glycémie augmente après un repas, amène le cerveau à diminuer le goût de nourriture. Une étude, parue dans le numéro de septembre du Journal of Clinical Investigation, montre que les gras saturés perturbe la capacité du cerveau de répondre de façon appropriée à ces signaux....

21/10/2009 · 3 min · Caroline

Cassis : le nouvel anti-cernes

Le cassis est connu pour améliorer la circulation sanguine, et les scientifiques ont émis l’hypothèse qu’en faisant circuler le sang, le cassis pourrait effacer les cernes sombres sous les yeux des personnes qui ne dorment pas assez. Les chercheurs japonais ont étudié 33 femmes et découvert que la consommation de cassis permettait de réduire les poches sont les yeux, en alimentant davantage les vaisseaux qui entourent l’oeil en oxygène. Cassis : riche en antioxydants...

6/10/2009 · 1 min · Caroline

Enfants : Consommer du lait pour vivre plus vieux

Les enfants qui consomment beaucoup de produits laitiers, comme le lait et le fromage, vivraient généralement plus longtemps que les autres. Des chercheurs des universités de Bristol, au Royaume-Uni, et de Brisbane, en Australie, qui ont analysé les données recueillies dans les années 1930 sur les habitudes alimentaires de 1 343 familles, concluent que les enfants qui consomment des produits laitiers et ont une alimentation riche en calcium présentaient un taux global de mortalité plus faible à l’âge adulte [1]....

31/7/2009 · 1 min · Caroline

Attention aux méfaits des boissons lactées, très riches

C’est l’alarme dans les chaînes de distribution de boissons chaudes ou glacées à base de café ou de chocolat ! Le World Cancer Research Fund (WCRF), l’un des deux principaux bailleurs de fonds de la recherche médicale au Royaume-Uni, a publié lundi une étude qui dénonce la richesse calorique excessive des produits de Starbucks, Caffè Nero ou Costa Coffee. Et leur implication présumée dans la survenue de certains cancers. Lire la suite l’article...

28/7/2009 · 2 min · Caroline

La curcumine permettrait de lutter contre la maladie d'Alzheimer

La vitamine D et la curcumine, un élément chimique se trouvant dans le curcuma, pourraient se révéler utiles pour prévenir et traiter la maladie d’Alzheimer, selon une étude publiée dans l’édition de juillet du Journal of Alzheimer’s Disease. Une équipe de chercheurs de l’université de Californie à Los Angeles (UCLA) et de l’université de Californie à Riverside ont découvert que la combinaison des deux substances stimule le système immunitaire contre la propagation des plaques amyloïdes dans le cerveau, dont on pense qu’elles provoquent la démence chez les malades d’Alzheimer....

26/7/2009 · 2 min · Caroline

Les calories ou la vie ?

Moins ils consomment de calories, plus les singes vivent longtemps et en meilleure santé. C’est la conclusion à laquelle parvient une équipe de l’Université du Wisconsin, qui a étudié un groupe de 76 singes macaques rhésus sur une période de 20 ans. Les chercheurs ont aussi démontré qu’une réduction de l’apport calorique ralentit le vieillissement et réduit nettement le risque de cancer, de diabète et d’atrophie du cerveau des singes....

12/7/2009 · 2 min · Caroline

La caféine favorise la mémoire des femmes

Trois tasses de café quotidiennes ont un effet protecteur sur la mémoire des femmes de plus de 65 ans, selon une étude de l’Inserm. Boire du café pour ne pas oublier. C’est, en résumé, la conclusion d’une étude publiée mardi 7 août par la revue sépcialisée Neurology qui affirme que boire au moins trois tasses de café (ou 6 tasses de thé) par jour a un effet protecteur sur la mémoire des femmes de plus de 65 ans, comparées à celle qui n’en boivent qu’une tasse ou même moins....

6/7/2009 · 2 min · Caroline

VIH : Un composant du thé vert contre la transmission

Une recherche réalisée par le Heinrich-Pette-Institute for Experimental Virology de Hambourg et la Faculté of Médecine d’Heidelberg vient de mettre en évidence que le composant majoritaire du thé vert aurait une capacité antirétrovirale et « virucide » primordiale dans la lutte contre la transmission du VIH par voie sexuelle. Cette étude vient d’être publiée dans l’édition en ligne des Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS). Si le VIH, rappelons-le, se transmet aussi à l’occasion de transfusions de sang contaminé ou de d’échange de seringues contaminées, de la mère à l’enfant pendant la grossesse, l’accouchement ou l’allaitement au sein, la grande majorité des cas de transmission est liée à des rapports sexuels (anaux ou vaginaux) non protégés....

24/5/2009 · 2 min · Caroline

Mieux manger pour prévenir les maladies chroniques

Réponses d’un spécialiste, Serge Hercberg, Professeur de nutrition à la Faculté de médecine Paris-XII et directeur d’une unité de recherche (Unité mixte Inserm/Inra/Cnam/Université Paris-XIII ). Des études scientifiques ont-elles établi un lien entre santé et alimentation ? Pr Serge Hercberg : Les cancers, les maladies cardio-vasculaires, l’obésité, le diabète, l’hypertension ou l’ostéoporose, toutes ces grandes maladies chroniques auxquelles nous sommes confrontés, dans les pays riches, sont dues à de multiples facteurs d’ordre génétique, biologique ou environnemental....

11/4/2009 · 2 min · Caroline

Du brocoli pour dire adieu aux ulcères et cancers de l'estomac

Des chercheurs des universités de Tokyo et de Baltimore ont mis au jour la faculté des pousses de brocoli à éliminer une bactérie responsable des ulcères et de certains cancers de l’estomac. Les chercheurs ont étudié les cas de quarante-huit patients infectés par la bactérie Helicobacter pylori. Un premier groupe a reçu à manger soixante-dix grammes de brocoli de façon aléatoire pendant huit semaines, l’autre, l’équivalent en feuilles de luzerne. La présence de la bactérie en début, moitié et fin de traitement a été mesurée pour chaque groupe....

9/4/2009 · 1 min · Caroline

Pamplemousse et médicaments : attention aux interactions !

Le Dr Zandi rappelle, sur Carevox, que la consommation de pamplemousse n’est pas compatible avec certains médicaments. Les médicaments concernés sont les anti-cholestérolémiants et les oestrogènes, contenus notamment dans certaines pilules contraceptives. Le jus de pamplemousse bloque en effet une enzyme et peut rendre ces médicaments toxiques. Normalement, l’enzyme CYP3A4 aide à métaboliser les médicaments dans l’organisme. Mais la consommation de pamplemousse, en bloquant son action, accentue les effets de ces derniers, y compris leurs effets indésirables....

9/4/2009 · 1 min · Caroline

Les dangers de la viande rouge

Consommer de la viande rouge ou transformée paraît accroître le risque de mortalité toutes causes confondues, tandis que la consommation de viande blanche semble le réduire, selon une étude menée aux Etats-Unis. L’étude a été menée sur plus d’un demi-million de personnes pendant dix ans. Les participants, hommes et femmes, étaient âgés de 50 à 71 ans au début de l’étude en 1995. Ils ont alors répondu à un questionnaire sur leur consommation de viande rouge, transformée et de viande blanche....

23/3/2009 · 2 min · Caroline

L'ingestion progressive d'arachide pourrait guérir de cette allergie

En saupoudrant de très faibles quantités de cacahuètes dans les assiettes d’enfants allergiques au fruit de l’arachide, des médecins ont réussi à diminuer le risque de réaction. Testée par plusieurs équipes aux États-Unis ou en Europe contre les allergies alimentaires, cette méthode apporte des résultats préliminaires encourageants, comme ceux présentés dimanche lors d’un congrès (1) par une équipe américaine. Une trentaine d’enfants allergiques ont commencé à recevoir il y a près de 3 ans de très petites doses quotidiennes de cacahuète, l’idée étant d’amener leur organisme à tolérer cet aliment en augmentant très progressivement les quantités....

17/3/2009 · 2 min · Caroline

La prise de calcium favorise la perte de poids

La prise de calcium favorise la perte de poids, révèle une étude effectuée par une équipe d’Angelo Tremblay, chercheur à la Faculté de médecine de l’Université Laval. L’étude a été publiée dans le dernier numéro du British Journal of Nutrition. Les participantes à l’étude étaient des femmes obèses qui consommaient moins de 600 mg de calcium par jour, alors que la quantité recommandée est de 1000 mg. Toutes ont participé à un régime amaigrissant de 15 semaines....

13/3/2009 · 2 min · Caroline

Manger des fruits pour lutter contre les infections

Le magazine Health and Food met en avant les multiples bénéfices des fruits pour la santé et leurs moyens d’aider le corps à lutter contre les infections. Recoupant plusieurs études, l’article étend les bienfaits des fruits déjà admis. Les vitamines contenues dans les fruits aident le système immunitaire à lutter contre les infections et préviennent certaines maladies chroniques. Pour certaines affections, une alimentation riche et équilibrée va aider le malade à aller mieux, mais dans le cas de maladies infectieuses, comme le tétanos, l’alimentation joue un rôle majeur dans la guérison....

13/3/2009 · 2 min · Caroline

La pomme : pour lutter contre le cancer du sein

Manger des pommes aiderait à lutter contre le cancer du sein. C’est en tout cas ce que prétendent les recherches du Pr Liu.“Une pomme par jour éloigne le médecin toujours…” : et si finalement Sir Winston Churchill disait vrai ? En tout cas, une étude réalisée aux Etats-Unis sur le sujet va dans son sens. Le Professeur Liu de l’Université Cornell d’Ithaca et son équipe ont remarqué qu’en donnant des morceaux de pomme à des rats, cela entraînait un ralentissement de la croissance des adénocarcinomes (des tumeurs malignes causant le plus de décès dans les cas de cancer du sein)....

23/2/2009 · 2 min · Caroline

Le régime méditerranéen bon pour le cerveau

Outre ses vertus préventives des maladies cardiovasculaires, le régime méditerranéen contribuerait également à réduire le risque de déficience cognitive et l’apparition de la maladie d’Alzheimer chez les personnes âgées. Des études antérieures ont déjà fait état d’un plus faible risque de développer la maladie d’Alzheimer chez les personnes qui suivent un régime méditerranéen. Des scientifiques du Centre médical de l’université Columbia, New-York, Etats-Unis, ont évalué plus précisément l’impact cette diète sur l’intellect de 1393 personnes sans problèmes cognitifs ainsi que sur 482 patients atteints de déficience mentale légère....

13/2/2009 · 2 min · Caroline

Du chocolat avec modération

Croquer quelques carrés de chocolat noir par semaine confère un effet protecteur contre l’inflammation et les maladies cardiovasculaires. Une bonne nouvelle pour les gourmets mais pas pour les gourmands ! S’accorder un petit plaisir en grignotant un ou deux carrés de chocolat (et pas plus !) deux à trois fois par semaine permet de lutter contre l’inflammation chronique et diminue les risques d’infarctus du myocarde ou d’accident vasculaire cérébral. C’est la première fois que le bénéfice apporté par la consommation de chocolat est démontré dans une étude impliquant un grand nombre de sujets....

25/1/2009 · 2 min · Caroline

Le jus de pomme diminuerait le risque de déclin cognitif et d'Alzheimer

Deux verres de jus de pomme par jour diminueraient les risques de déclin cognitif et de maladie d’Alzheimer selon une étude publiée dans le Journal of Alzheimer’s disease. Thomas B. Shea et ses collègues de l’Université du Massachusetts ont mené des études de laboratoire avec des souris qui montrent que le jus de pomme améliore la performance dans des tests de labyrinthe et prévient le déclin de performance qui se produit normalement avec l’âge....

25/1/2009 · 1 min · Caroline

Le thé : pour diminuer les risques de cancer

Boire trois tasses de thé par jour peut diminuer d’un tiers le risque de cancer du sein chez les femmes de moins de 50 ans. L’étude, réalisée par un groupe de chercheurs américains mené par le Dr Kumar du Centre Moffitt contre le cancer de Tampa, Floride, a comparé les cas de 5 000 femmes de 20 à 74 ans ayant été traitées pour un cancer du sein. Leurs cas ont été comparés aux modes de vie et passés médicaux d’un groupe de femmes qui n’ont pas eu de cancer du sein....

24/1/2009 · 2 min · Caroline

Les hommes contrôleraient mieux leur appétit que les femmes

Ces chercheurs ont soumis 23 sujets non-obèses et en bonne santé à un jeûne de 17 heures. Durant ce jeûne les participants, dix hommes et treize femmes, ont été soumis à deux expériences. Tout d’abord on leur a demandé de se concentrer pour penser à leurs aliments préférés salés comme sucrés et ensuite, les auteurs de l’étude leur ont appris des techniques appelées “inhibition cognitive” visant à volontairement supprimer ou tout au moins atténuer la sensation de faim ou le désir de manger....

20/1/2009 · 2 min · Caroline

Le café fait-il halluciner ?

Absorber une trop grande quantité de caféine quotidiennement pourrait causer des hallucinations, selon une étude de l’Université de Durham. Les personnes qui boivent beaucoup de caféine à travers le café, le thé ou les boissons énergisantes sont susceptibles de vivre des expériences hallucinatoires visuelles ou auditives affirment des psychologues anglais. Bien sûr, un petit café au comptoir n’entraine aucune conséquence mais à partir de sept tasses par jour les consommateurs ont trois fois plus de risques d’avoir des hallucinations par rapport à quelqu’un qui n’en abuse pas....

14/1/2009 · 2 min · Caroline

Les propriétés antileucémiques d'un extrait de pépin de raisin

Des tests menés par des chercheurs américains montrent que le GSE provoque le «suicide» des cellules tumorales sanguines. Le GSE, un extrait de pépin de raisin vendu dans le commerce par Kikkoman, leader de la sauce de soja dans le monde, a des propriétés antileucémiques ! Cette découverte de l’équipe du Pr Xianglin Shi, de l’Université du Kentucky (États-Unis), a été publiée sur le site Internet de la revue Clinical Cancer Research le 1er janvier 2009....

9/1/2009 · 3 min · Caroline

Les bienfaits des crucifères contre le cancer

Une nouvelle étude confirme les effets bénéfiques de la consommation des crucifères (chou, brocoli…) contre le risque de cancer du sein. Elle montre un nouveau mécanisme, mettant en jeu certains isothiocyanates, capables d’inhiber la croissance de cellules tumorales. On connaissait déjà l’efficacité des crucifères (chou, brocoli, chou de Bruxelles, chou-fleur, navet, radis, cresson, roquette…) pour la prévention de certaines tumeurs. Ces légumes réduiraient le risque de cancer du poumon et de la vessie....

3/1/2009 · 2 min · Caroline

Les boissons énergisantes modifient la perception des effets de l'alcool

Alors que les boissons énergisantes sont de plus en plus populaires, Éduc’alcool met en garde contre leur mélange avec de l’alcool. Plus d’un tiers des jeunes de 18 à 24 ans consommerait régulièrement des boissons énergisantes et la moitié d’entre eux les mélangerait à de l’alcool, rapporte le quotidien La Presse. Dans les bars, les cocktails de type «vodka-RedBull» seraient très populaires. Les boissons énergisantes, à base de taurine, caféine et autres stimulants, annulent les signaux du corps tels que bouche sèche, faiblesse, mal de tête, qui amènent normalement à cesser de boire, explique Hubert Sacy, directeur général d’Éduc’alcool....

3/1/2009 · 1 min · Caroline

Cancer du sein : l'huile d’olive pourrait aider à le combattre

Deux chercheurs ont étudié les composants de l’huile d’olive les plus actifs contre le cancer et ont constaté l’utilité des polyphénols dans la lutte contre le cancer du sein. Connus pour leurs propriétés antioxydantes, notamment dans les cosmétiques, les polyphénols végétaux pourraient entrer dans la composition de médicaments contre le cancer du sein. Une nouvelle étude mise au point par deux chercheurs espagnols démontre qu’un polyphénol de l’huile d’olive extra vierge s’attaque à un gène générant le cancer du sein....

25/12/2008 · 1 min · Caroline

Les hommes plus riches sont plus gros

Les chercheurs le savent depuis longtemps. Plus on est riche et plus on a de chances d’être en santé. Mais à une exception près: les hommes riches ont autant -sinon plus- de risque de faire de l’embonpoint ou d’être obèses que les hommes pauvres. Et ce n’est pas le cas chez les femmes. Ce paradoxe observé dans plusieurs pays intrigue les spécialistes de santé publique. Une étude de Statistique Canada tente une explication: les hommes riches ont plus tendance à manger au restaurant et ont aussi plus de chances d’être des ex-fumeurs, deux facteurs qui favorisent l’embonpoint....

20/12/2008 · 2 min · Caroline

Une meilleure satiété grâce au chocolat noir

Le chocolat noir aurait un pouvoir satiétant plus élevé que le chocolat au lait.Les chercheurs du département de nutrition humaine de l’université de Copenhague ont recruté 16 volontaires à qui ils ont demandé de manger soit 100 grammes de chocolat noir, soit 100 grammes de chocolat au lait. Deux heures et demi après cette dure épreuve les volontaires se sont vu proposer de la pizza avec comme recommandation : mangez-en tant que vous voulez....

20/12/2008 · 1 min · Caroline

Du poulet contre l’hypertension

Le poulet pourrait aider les scientifiques dans la lutte contre les maladies cardiovasculaires ! Ou du moins, le collagène contenu dans ses tissus. Celui-ci permettrait de réduire la pression artérielle. C’est ce que suggère une étude japonaise publiée dans le Journal of Agricultural et Food Chemistry. L’équipe de chercheurs de l’Université d’Hiroshima menée par Ai Saiko a obtenu in vitro une enzyme, l’ACE, en hydrolysant le collagène extrait de cuisses de poulet....

15/12/2008 · 1 min · Caroline

Un gène qui fait manger trop

Pourquoi certains enfants ont-ils tendance à se jeter sur la malbouffe alors que d’autres semblent plus raisonnables ? Peut-être à cause de leurs gènes ! Des chercheurs britanniques viennent d’identifier un gène qui pousserait les enfants à manger davantage. De précédentes recherches avaient déjà montré que ceux qui portaient une forme particulière d’un gène appelé FTO avaient plus de risque de devenir obèse mais les chercheurs ne savaient pas quel mécanisme expliquait ce lien....

15/12/2008 · 2 min · Caroline

Notre cœur a besoin de vitamine D

La carence en vitamine D augmenterait le risque de maladie cardiovasculaire. Le taux sanguin idéal de vitamine D devrait se situer entre 30 et 50 nanogrammes par millilitre (ng/ml). Or des données récentes, fournies par la Framingham Heart Study, montre qu’un taux inférieur à 15 ng/ml ferait doubler le risque d’accidents cardiovasculaires. Le Pr James O’Keefe, cardiologue à l’Institut du Cœur de Kansas City. « La carence en vitamine D doit être considérée comme un facteur de risque cardiovasculaire à part entière », précise-t-il....

10/12/2008 · 1 min · Caroline

La flore intestinale et les probiotiques jouent un rôle sur le stress et le comportement

Des chercheurs du monde entier réunis à l’occasion du Séminaire Scientifique de l’Institut Rosell-Lallemand ouvrent la voie à des applications innovantes. Le séminaire avait pour thème central les relations complexes qu’entretiennent le cerveau et l’intestin. Des études passionnantes et innovantes qui contribuent à mieux comprendre les interactions entre cet axe << cerveau-intestin >> et la flore intestinale ainsi que le potentiel des probiotiques furent présentées. Des études comportementales chez les animaux montrent en effet que les probiotiques peuvent aider à gérer le stress ou l’anxiété, ou même influer sur le comportement....

8/12/2008 · 3 min · Caroline

Avez-vous le gène qui rend la caféine nocive pour votre coeur?

Selon votre profil génétique, la caféine pourrait avoir ou non des effets néfastes sur votre santé cardiaque, selon Ahmed El-Sohemy, professeur au Département des sciences nutritionnelles de l’Université de Toronto. Près de la moitié des individus verrait le risque d’infarctus augmenter après avoir bu deux ou trois tasses de café par jour. Et l’autre moitié de la population courrait moins de risque de subir un infarctus pour une même consommation de café....

4/12/2008 · 2 min · Caroline