L'aspirine préviendrait le cancer colo-rectal

Les patients à très haut risque génétique pourraient en bénéficier. L’espoir d’un traitement préventif du cancer anime tous les chercheurs mais aussi les personnes présentant des risques élevés. C’est le cas de celles atteintes du syndrome de Lynch, une anomalie génétique qui augmente considérablement le risque de cancer, notamment colo-rectal mais aussi d’autres organes comme l’endomètre. Dans ce syndrome rare, mais qui reste la cause la plus fréquente de cancers colo-rectaux héréditaires, les patients doivent notamment subir des coloscopies au maximum tous les deux ans dès l’âge de 20 ans....

31/10/2011 · 3 min · Caroline

Cancers de l'enfant : 1 700 nouveaux cas par an !

Selon un travail publié dans le Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH), un enfant sur 440 développera un cancer avant d’atteindre l’âge de 15 ans. Au total, entre 2000 et 2004 la France a recensé 8 473 nouveaux cas de cancers pédiatriques. « Les taux d’incidence sont proches de ceux des autres pays industrialisés, mais un peu plus élevés que ceux observés précédemment », expliquent les rédacteurs du BEH. « Bien qu’on ne puisse pas éliminer une réelle augmentation de l’incidence de certains cancers, l’explication la plus probable est une amélioration de la méthodologie d’enregistrement des cas »....

28/12/2010 · 1 min · Caroline

Charcuteries et cancer colorectal : première démonstration expérimentale d’un effet promoteur dans un modèle animal

Depuis longtemps soupçonnée de favoriser les cancers du côlon, la consommation de charcuteries fait l’objet de recommandations précises de la part des organismes de prévention du cancer. Pourtant ces recommandations ne reposaient que sur des corrélations observées au cours d’études épidémiologiques. A l’INRA de Toulouse, une équipe de chercheurs montre pour la première fois dans un modèle animal, que la consommation de viandes transformées, modélisant des charcuteries, est directement responsable d’une augmentation des lésions pré-tumorales au niveau du côlon....

11/7/2010 · 3 min · Caroline

Un anticorps donne un nouvel espoir de traitement du cancer des ovaires

Une équipe de recherche de la Faculté de médecine de Vienne a mis en évidence les effets d’un anticorps, connu sous le nom de AD5-10, dans la lutte contre le cancer des ovaires, offrant de nouvelles perspectives de traitement, selon une étude rendue publique lundi. Cette protéine AD5-10 diminue la résistance des cellules cancéreuses face au mécanisme de protection du corps humain. “Nous avons été capables de montrer, à la fois sur des cellules de culture et sur des animaux, que des tumeurs du cancer des ovaires résistantes au TRAIL (la protéine qui active le suicide, l’apoptose, des cellules indésirables, ndlr) redevenaient sensibles, si TRAIL et AD5-10 étaient présents en même temps”, a expliqué le responsable de l’étude, le Pr Michael Krainer, cité dans un communiqué....

12/4/2010 · 2 min · Caroline

Opérer le cerveau avec l'aide du malade éveillé

«Tout va bien, Gaël ? Vous êtes en salle d’opération. Prenez encore cinq minutes pour vous réveiller puis nous allons vous faire travailler.» Assis derrière son patient, dont il a largement ouvert la boite crânienne, mettant ainsi à nu une partie du cerveau, le Pr Hugues Duffau parle posément. Quelques minutes plus tôt, en pleine intervention, le neurochirurgien avait demandé à l’anesthésiste de réveiller le jeune homme. Dans cette phase, sa collaboration va être essentielle pour guider le geste chirurgical....

5/4/2010 · 4 min · Caroline

Les bienfaits des flavonoïdes

Présents dans de nombreux aliments, les flavonoïdes, des anti-oxydants, sont connus pour de nombreux bienfaits, dont la liste s’allonge, pouvant en partie expliquer l’intérêt du régime méditerranéen et, peut-être, le célèbre French paradox. Les flavonoïdes constituent la plus importante catégorie de polyphénols, des molécules très réputées pour leurs vertus antioxydantes. On les trouve dans les fruits et légumes mais aussi dans le chocolat ou le vin (rouge, surtout). Leur étude connaît un regain d’intérêt depuis qu’on leur prête, notamment, des propriétés anticancéreuses mais aussi des effets dans le domaine cardiovasculaire....

30/1/2010 · 2 min · Caroline

Papillomavirus : il toucherait 56% des jeunes en début de relation

Une recherche menée conjointement par plusieurs universités et services hospitaliers canadiens a révélé que plus de la moitié des jeunes adultes (56%) contractent le virus du papillome humain (VPH) lors de relations sexuelles avec un nouveau partenaire. Il s’agit de la première étude menée à grande échelle sur l’infection au VPH, au sein de couples au début de leur vie sexuelle, soit lorsque le risque de transmission est le plus élevé....

23/1/2010 · 2 min · Caroline

De nouvelles molécules contre les cancers du poumon

L’équipe du Dr Janne de l’Institut contre le cancer de l’hôpital Brigham de Boston a mis au jour de nouvelles molécules capables de traiter des formes de cancer du poumon résistantes aux traitements. Les chercheurs ont procédé à des tests sur des souris atteintes de cancers du poumon “non à petites cellules”. Ces types de cancer représentent 70 à 80 % de l’ensemble des cancers du poumon constatés : certains sont porteurs d’une mutation spécifique entraînant la production d’une protéine appelée facteur de croissance épidermique (EGFR)....

3/1/2010 · 1 min · Caroline

Le génome de 2 cancers séquencés

Des chercheurs ont identifié l’ensemble des mutations génétiques présentes dans le génome de cellules de deux cancers particulièrement meurtriers, le mélanome et le cancer du poumon, ces travaux constituant selon eux un “tournant” dans la compréhension de ces affections. Ces deux études menées par des équipes internationales sont publiées mercredi sur le site internet de la revue Nature. “Ce que nous observons aujourd’hui va transformer notre façon de voir le cancer”, a déclaré Mike Stratton, responsable du projet Génome Cancer et directeur général de l’institut Wellcome Trust Sanger, lors d’un point presse à Londres....

23/12/2009 · 3 min · Caroline

Risques du portable : une étude plutôt rassurante

Le nombre de cancers du cerveau dans quatre pays nordiques n’a pas crû avec l’arrivée du mobile. Alors que la bataille bat son plein sur les éventuels risques des antennes-relais, contestés par nombre de scientifiques, mais mis en avant par certaines associations, le débat sur les dangers du téléphone portable, mis en sourdine, risque d’être relancé avec la publication espérée pour la fin de l’année de la grande étude internationale Interphone réalisée sous l’égide de 37 scientifiques dans 13 pays....

13/12/2009 · 3 min · Caroline

Cancer du rein : la cryothérapie plutôt que l'ablation

Une équipe du CHU Rangueil de Toulouse vient de traiter avec succès par cryothérapie percutanée cinq patients atteints d’un cancer du rein. Cette technique, innovante et peu agressive, détruit les tissus malades par application d’un froid extrême sur la tumeur. Après celui de Strasbourg où 20 interventions ont déjà été réalisées, le CHU de Toulouse figure parmi les premiers centres à disposer de cette technique de cryothérapie, dont le principal avantage est d’éviter le recours à l’ablation du rein....

24/11/2009 · 1 min · Caroline

Un médicament contre les attaques cérébrales serait efficace contre le cancer du sein

L’équipe du Dr Cohen Armon de l’université de Tel-Aviv a découvert la capacité d’une molécule, contenue dans un médicament contre les attaques cérébrales, à empêcher la prolifération des cellules cancéreuses du sein. La polyADP-ribose polymerase (PARP), destinée à préserver les cellules du cerveau, a été injectée à des souris atteintes d’un cancer du sein. La molécule a été capable de stopper la prolifération des cellules cancéreuses, sans affecter la prolifération normale des cellules saines....

17/11/2009 · 1 min · Caroline

De nouveaux cancers liés au tabagisme

Fumer provoque également des tumeurs malignes du côlon, du rectum et de l’ovaire. La liste, déjà impressionnante, des cancers induits par le tabac n’en finit pas de s’allonger. Après ceux de la cavité buccale, de l’oropharynx, du rhinopharynx, de l’hypopharynx, de l’œsophage, de l’estomac, du foie, du pancréas, de la cavité nasale, du sinus paranasal, du larynx, du poumon, du col de l’utérus, de la vessie, du rein, de l’uretère et de la moelle osseuse, le Centre international de recherche sur le cancer (Circ) vient d’ajouter les tumeurs malignes de l’ovaire, du côlon et du rectum....

9/11/2009 · 2 min · Caroline

Un prix Nobel pour l'immortalité du génome

Le centième prix Nobel de médecine, attribué lundi 5 octobre à Elizabeth Blackburn, Carol Greider et Jack Szostak, récompense des travaux décisifs sur le vieillissement et la formation des cancers. Le jury du prix Nobel a distingué les trois chercheurs pour leur découverte sur “la manière dont les chromosomes sont protégés par les télomères et la télomérase”. Les télomères sont des séquences répétitives d’ADN situées à l’extrémité des chromosomes. Les lauréats ont montré qu’ils jouent un rôle essentiel dans le maintien de leur stabilité....

6/10/2009 · 4 min · Caroline

La salive d'une tique, espoir de chercheurs brésiliens pour guérir le cancer

La tique ne transmet pas que des maladies infectieuses: sa salive contient aussi une protéine qui pourrait guérir les cancers de la peau, du foie et du pancréas, à en croire des chercheurs brésiliens. En étudiant un spécimen sud-américain de ce parasite suceur de sang, l’Amblyomma cajennense, ils ont découvert que cette Photoprotéine détruit les cellules cancéreuses, tout en épargnant les cellules saines. “C’est une découverte majeure”, estime la directrice de cette étude, Ana Marisa Chudzinski-Tavassi, chercheuse en biologie moléculaire à l’Institut Butantan de Sao Paulo....

28/8/2009 · 2 min · Caroline

Une découverte prometteuse pour lutter contre le cancer

Une équipe du Centre national de la Recherche scientifique (CNRS) vient de monter que notre système immunitaire reconnaîtrait les cellules cancéreuses non comme des cellules anormales à éliminer, mais comme des cellules… à protéger. C’est naturellement une découverte essentielle qui pourrait un jour permettre la mise au point d’un vaccin anti-tumoral. Depuis le début du XXème siècle, les scientifiques postulaient qu’il existerait une « immuno-surveillance » du cancer : notre système immunitaire reconnaîtrait ainsi comme anormales les cellules cancéreuses....

20/8/2009 · 2 min · Caroline

Attention aux méfaits des boissons lactées, très riches

C’est l’alarme dans les chaînes de distribution de boissons chaudes ou glacées à base de café ou de chocolat ! Le World Cancer Research Fund (WCRF), l’un des deux principaux bailleurs de fonds de la recherche médicale au Royaume-Uni, a publié lundi une étude qui dénonce la richesse calorique excessive des produits de Starbucks, Caffè Nero ou Costa Coffee. Et leur implication présumée dans la survenue de certains cancers. Lire la suite l’article...

28/7/2009 · 2 min · Caroline

Les calories ou la vie ?

Moins ils consomment de calories, plus les singes vivent longtemps et en meilleure santé. C’est la conclusion à laquelle parvient une équipe de l’Université du Wisconsin, qui a étudié un groupe de 76 singes macaques rhésus sur une période de 20 ans. Les chercheurs ont aussi démontré qu’une réduction de l’apport calorique ralentit le vieillissement et réduit nettement le risque de cancer, de diabète et d’atrophie du cerveau des singes....

12/7/2009 · 2 min · Caroline

Variations génétiques prédisposant à différents cancers

Des variations génétiques en particulier sur le chromosome 9p21 sont associées à un risque accru de développer des cancers du cerveau et de la peau, selon cinq études publiées dimanche dans la revue Nature Genetics. Une étude menée par le Centre M.D.Anderson (Université du Texas, Etats-Unis) et l’Institut de la recherche sur le cancer de Londres a mis en évidence des variations associées à une augmentation du risque de gliome dans 5 gènes dont le gène CDKN2A situé sur le chromosome 9....

6/7/2009 · 2 min · Caroline

Un test ADN pour évaluer les risques de cancer du poumon

Mesurer à l’aide d’un test salivaire la probabilité pour un fumeur ou un ex-fumeur de développer un cancer des poumons, c’est ce que promet une équipe de chercheurs néo-zélandais de l’université d’Auckland. Pour quelle raison certaines personnes ayant fumé toute leur vie ne souffriront-elles jamais d’un cancer du poumon, alors que des individus n’ayant jamais touché une cigarette s’en verront affectés ? C’est de cette interrogation que sont nés les travaux en génétique du Pr Young, qui ont débouché récemment sur le test «Respiragene»....

24/6/2009 · 3 min · Caroline

Pourquoi certains gènes de la trisomie 21 peuvent protéger des cancers

Les personnes atteintes de trisomie 21 ont beaucoup moins de risque de contracter une tumeur solide (sein, poumon, colon, prostate) que les autres. Cette protection serait due à un gène présent en trois exemplaires dans leurs cellules. Le syndrome de Down, aussi appelé trisomie 21, est une maladie chromosomique congénitale provoquée par la présence du chromosome 21, surnuméraire et normal. Les trisomiques présentent un retard cognitif associé à des modifications morphologiques caractéristiques....

24/5/2009 · 3 min · Caroline

Mieux manger pour prévenir les maladies chroniques

Réponses d’un spécialiste, Serge Hercberg, Professeur de nutrition à la Faculté de médecine Paris-XII et directeur d’une unité de recherche (Unité mixte Inserm/Inra/Cnam/Université Paris-XIII ). Des études scientifiques ont-elles établi un lien entre santé et alimentation ? Pr Serge Hercberg : Les cancers, les maladies cardio-vasculaires, l’obésité, le diabète, l’hypertension ou l’ostéoporose, toutes ces grandes maladies chroniques auxquelles nous sommes confrontés, dans les pays riches, sont dues à de multiples facteurs d’ordre génétique, biologique ou environnemental....

11/4/2009 · 2 min · Caroline

La pomme : pour lutter contre le cancer du sein

Manger des pommes aiderait à lutter contre le cancer du sein. C’est en tout cas ce que prétendent les recherches du Pr Liu.“Une pomme par jour éloigne le médecin toujours…” : et si finalement Sir Winston Churchill disait vrai ? En tout cas, une étude réalisée aux Etats-Unis sur le sujet va dans son sens. Le Professeur Liu de l’Université Cornell d’Ithaca et son équipe ont remarqué qu’en donnant des morceaux de pomme à des rats, cela entraînait un ralentissement de la croissance des adénocarcinomes (des tumeurs malignes causant le plus de décès dans les cas de cancer du sein)....

23/2/2009 · 2 min · Caroline

Quand les tumeurs se suicident

Une découverte française se montre très prometteuse afin d’augmenter l’efficacité des traitements de radiothérapie contre le cancer. Des oncologues de l’Institut Curie ont créé des molécules leurres qui font croire aux cellules cancéreuses qu’elles n’ont plus d’autres choix que de s’autodétruire. Chez les animaux Ces molécules, appelées Dbait, ont déjà fait leurs preuves chez des souris atteintes du cancer. Chez ces rongeurs, les leurres augmentent l’efficacité de la radiothérapie et entraînent une réduction des tumeurs et, dans plus de 20 % des cas, leur complète disparition....

18/2/2009 · 2 min · Caroline

La sarcosine : détection du cancer de la prostate

Cette substance, facilement dosable dans l’urine, permet d’identifier les tumeurs de la prostate nécessitant un traitement immédiat et puissant. Sa découverte pourrait déboucher sur un test utilisable par les médecins. Trois chercheurs de l’université d’Ann Arbor dans le Michigan ont découvert une substance, la sarcosine, facilement dosable dans l’urine, qui permet de distinguer chez l’homme une simple hypertrophie de la prostate, d’un cancer localisé ou métastatique de cet organe. Ces travaux importants, pourraient aboutir à la mise au point d’un test permettant d’aider les médecins à distinguer les tumeurs d’évolution lente de celles nécessitant un traitement immédiat et puissant....

13/2/2009 · 2 min · Caroline

Une stratégie d’évasion des cellules cancéreuses élucidée

Des chercheurs français sont parvenus à comprendre comment des cellules cancéreuses du sein parviennent à quitter la tumeur initiale pour former des métastases dans d’autres organes. Un premier pas décisif avant de réussir à contrer cette évasion. Quand des cellules cancéreuses quittent la tumeur d’origine et vont coloniser d’autres organes, formant des cancers secondaires appelés métastases, cela rend le traitement bien plus difficile. C’est pourquoi de nombreux laboratoires travaillent pour comprendre ces mécanismes, afin d’empêcher la dissémination des cancers....

9/2/2009 · 2 min · Caroline

Le thé : pour diminuer les risques de cancer

Boire trois tasses de thé par jour peut diminuer d’un tiers le risque de cancer du sein chez les femmes de moins de 50 ans. L’étude, réalisée par un groupe de chercheurs américains mené par le Dr Kumar du Centre Moffitt contre le cancer de Tampa, Floride, a comparé les cas de 5 000 femmes de 20 à 74 ans ayant été traitées pour un cancer du sein. Leurs cas ont été comparés aux modes de vie et passés médicaux d’un groupe de femmes qui n’ont pas eu de cancer du sein....

24/1/2009 · 2 min · Caroline

Un gène modifié à l’assaut du cancer

Modifié par une équipe de chercheurs de l’université de Rochester, un certain gène est mille fois plus exprimé dans une cellule cancéreuse que dans une cellule normale. D’où l’idée des chercheurs : lui adjoindre un gène dangereux qui ne serait ainsi exprimé que dans les tumeurs. La découverte a été faite presque par hasard. A l’origine, Vera Gorbunova, de l’université de Rochester, et son équipe ont décidé d’enlever une partie du gène codant pour la protéine Rad51 et de la remplacer par un ADN de protéine marqueur....

16/1/2009 · 3 min · Caroline

Une découverte encourageante pour les malades du Sida et les patients greffés

Université de Montréal, Québec, Canada - Le Dr Martin Guimond a découvert le mécanisme qui empêche la régénération des lymphocytes T de type CD4+, des globules blancs essentiels au bon fonctionnement du système immunitaire. Publiés dans la prestigieuse revue Nature Immunology, ces résultats ouvrent de nouvelles pistes en faveur des patients infectés par le VIH mais également pour ceux ayant reçu de la chimiothérapie intensive ou des greffes de moelle osseuse....

14/1/2009 · 2 min · Caroline

Les propriétés antileucémiques d'un extrait de pépin de raisin

Des tests menés par des chercheurs américains montrent que le GSE provoque le «suicide» des cellules tumorales sanguines. Le GSE, un extrait de pépin de raisin vendu dans le commerce par Kikkoman, leader de la sauce de soja dans le monde, a des propriétés antileucémiques ! Cette découverte de l’équipe du Pr Xianglin Shi, de l’Université du Kentucky (États-Unis), a été publiée sur le site Internet de la revue Clinical Cancer Research le 1er janvier 2009....

9/1/2009 · 3 min · Caroline

Naissance du premier bébé britannique présélectionné contre le cancer

Une Britannique a donné naissance au premier bébé ayant fait l’objet en Grande-Bretagne d’un diagnostic préimplantatoire afin d’éviter qu’il porte un gène le prédisposant au cancer du sein, a annoncé vendredi l’hôpital londonien de University College. La maman et sa fille “se portent très bien et nous sommes très satisfaits”, a indiqué le directeur de l’unité de fécondation assistée de l’hôpital, Paul Serhal. “C’est tout ce que je suis autorisé à dire” sur cette naissance, a-t-il ajouté....

9/1/2009 · 2 min · Caroline

Identification d'un gène clé pour la propagation du cancer du sein

Une équipe de chercheurs américains a identifié un gène jouant un rôle clé dans la propagation du cancer du sein rendant aussi les tumeurs résistantes aux chimiothérapies, selon des travaux publiés lundi.Ce gène, appelé “Metadherin” ou MTDH, est actif chez 30 à 40% des patientes. Il est situé dans une petite région du chromosome humain et paraît crucial pour que le cancer fasse des métastases en aidant les cellules cancéreuses à s’attacher fermement aux vaisseaux sanguins d’autres organes du corps....

5/1/2009 · 2 min · Caroline

Les bienfaits des crucifères contre le cancer

Une nouvelle étude confirme les effets bénéfiques de la consommation des crucifères (chou, brocoli…) contre le risque de cancer du sein. Elle montre un nouveau mécanisme, mettant en jeu certains isothiocyanates, capables d’inhiber la croissance de cellules tumorales. On connaissait déjà l’efficacité des crucifères (chou, brocoli, chou de Bruxelles, chou-fleur, navet, radis, cresson, roquette…) pour la prévention de certaines tumeurs. Ces légumes réduiraient le risque de cancer du poumon et de la vessie....

3/1/2009 · 2 min · Caroline

Un médicament anticancéreux s'avère efficace contre les rejets de greffes

Le bortezomib, un médicament utilisé dans le traitement de certains cancers, semble efficace pour empêcher le rejet d’un organe après une greffe lorsque les autres traitements ont échoué, selon une étude américaine. Les chercheurs ont administré ce médicament à six patients ayant subi des greffes de reins et dont le système immunitaire attaquait l’organe greffé. Ces patients ne répondaient pas aux traitements antirejet habituels. A chaque fois le bortezomib a rapidement stoppé le rejet, amélioré le fonctionnement de l’organe, provoqué une baisse durable de la production d’anticorps et permis d’éviter que survienne un nouveau rejet pendant au moins cinq mois, selon cette étude publiée dans le journal Transplantation....

29/12/2008 · 2 min · Caroline

Cancer du sein : l'huile d’olive pourrait aider à le combattre

Deux chercheurs ont étudié les composants de l’huile d’olive les plus actifs contre le cancer et ont constaté l’utilité des polyphénols dans la lutte contre le cancer du sein. Connus pour leurs propriétés antioxydantes, notamment dans les cosmétiques, les polyphénols végétaux pourraient entrer dans la composition de médicaments contre le cancer du sein. Une nouvelle étude mise au point par deux chercheurs espagnols démontre qu’un polyphénol de l’huile d’olive extra vierge s’attaque à un gène générant le cancer du sein....

25/12/2008 · 1 min · Caroline

Des chercheurs français identifient une nouvelle source de cellules souches

Une équipe associant l’Inserm et le CEA, travaillant en collaboration avec des chercheurs du CNRS, vient de montrer qu’il est possible de renouveler chez l’adulte le stock de cellules souches germinales à partir de cellules déjà spécialisées appelées progéniteurs. Ces résultats ouvrent de nouvelles perspectives dans le domaine de la thérapie cellulaire en proposant une nouvelle source de cellules susceptibles de régénérer un tissu déficient. En effet, les cellules souches assurent le maintien de nombreux tissus chez l’adulte, et sont responsables de la régénération des tissus lésés....

25/12/2008 · 2 min · Caroline