Une pilule du surlendemain bientôt en pharmacie

EllaOne, un nouveau contraceptif d’urgence, est conçu pour être efficace à 95 % dans les cinq jours suivant un rapport sexuel “à risque”, soit la durée de vie des spermatozoïdes. Une nouvelle “pilule du lendemain”, à prendre dans les cinq jours suivant le dernier rapport sexuel - contre trois jours pour les pilules actuellement sur le marché -, devrait bientôt faire son apparition dans les pharmacies françaises. Baptisée EllaOne, elle a été mise au point par HRA Pharma, le laboratoire à l’origine de la commercialisation en 1999 de la pilule du lendemain Norlevo....

10/9/2009 · 2 min · Caroline

Une injection de testostérone pourrait constituer un contraceptif masculin

Telle est la conclusion d’une équipe de recherche menée par Yiqun Gu, de l’institut national de recherche pour le planning familial de Pékin. Pendant 30 mois, les chercheurs ont injecté une dose de testostérone (500 mg par mois) à un millier d’hommes vivants en couple. Cette dose de testostérone permet de stopper la production de spermatozoïdes. Seulement 1,1 grossesses pour 100 hommes ont été constatées. “Cette stratégie n’est pas nouvelle, mais ici les injections sont moins fréquentes, tous les mois contre deux fois par semaine précédemment, ce qui en fait une méthode mieux tolérée,” explique Sylvain Mimoun, andrologue à l’hôpital Cochin de Paris....

16/7/2009 · 1 min · Caroline

La pilule est-elle l'amie de la sexualité ?

Le rythme de vie, le partenaire, l’univers des fantasmes… Tous ces facteurs –et bien d’autres sans doute- influencent la libido. Ils sont nombreux, et surtout ils varient d’une femme à l’autre. Et la contraception, dans tout ça ? Des chercheurs polonais se sont intéressés à l’impact qu’une contraception bien particulière, associant 30mg d’estrogène et 3mg d’un progestatif proche de la progestérone humaine naturelle - la drospirénone – pouvait avoir sur la sexualité et la qualité de vie....

21/1/2009 · 2 min · Caroline

Une pilule contraceptive sans hormone est-elle possible ?

En déterminant la structure en trois dimensions d’une protéine indispensable à la fixation des spermatozoïdes sur l’ovule, une équipe de chercheurs suédois a réalisé une première. Au passage, les chercheurs ont peut-être ouvert une porte pour comprendre certaines formes de stérilité ou même pour une nouvelle méthode de contraception. Une équipe de chercheurs scientifiques du Karolinksa Institutet (Suède), menée par Luca Jovine, a déterminé la structure en trois dimensions d’une protéine, appelée ZP3....

18/12/2008 · 2 min · Caroline