Une levure pour l'étude de maladies neurodégénératives

Une équipe de l’Institut Pasteur associée au CNRS vient de démontrer dans un article publié dans the EMBO Journal qu’une levure peut être utilisée comme modèle cellulaire d’une atteinte neurodégénérative rare et sévère affectant les adolescents. Cette découverte pourrait apporter à la recherche un outil inattendu et particulièrement performant pour étudier la génétique de cette pathologie, mais également celle d’autres maladies liées à la dégénérescence des cellules nerveuses. Benoît Arcangioli et Samia Ben Hassine de l’unité de Dynamique des génomes à l’Institut Pasteur (CNRS URA 2171) viennent de montrer comment la levure Schizosaccharomyces pombe peut mimer, à l’échelle d’une cellule unique, le syndrome observé chez l’homme dans les cas d’une ataxie spinocérébelleuse appelée SCAN1....

9/2/2009 · 2 min · Caroline