Les propriétés antileucémiques d’un extrait de pépin de raisin

https://www.sante-decouverte.com/wp-content/uploads/imgsd/67afa68f74a50ebbdf4d42a8d324de4fth.jpgDes tests menés par des chercheurs américains montrent que le GSE provoque le «suicide» des cellules tumorales sanguines. Le GSE, un extrait de pépin de raisin vendu dans le commerce par Kikkoman, leader de la sauce de soja dans le monde, a des propriétés antileucémiques ! Cette découverte de l’équipe du Pr Xianglin Shi, de l’Université du Kentucky (États-Unis), a été publiée sur le site Internet de la revue Clinical Cancer Research le 1er janvier 2009.

Les chercheurs ont utilisé des cellules leucémiques humaines, particulièrement difficiles à traiter, que ce soit par chimiothérapie ou radiothérapie. Ces pathologies du sang et de la moelle osseuse qui envahissent l’organisme avec des cellules dites «blastiques» sont classées en leucémies aiguës et chroniques.

On savait déjà que le GSE (de l’anglais grape seed extract) est efficace sur les cellules de cancer de la peau, du sein, de l’intestin, du poumon, de l’estomac et de la pros­tate. Et qu’il peut aussi réduire la taille de tumeurs mammaires chez le rat ou cutanées chez la souris. Continuer la lecture de « Les propriétés antileucémiques d’un extrait de pépin de raisin »

Identification d’un gène clé pour la propagation du cancer du sein

https://www.sante-decouverte.com/wp-content/uploads/imgsd/f3a4d37ef4bc8d5f5c3f7d0565ac7f15th.jpgUne équipe de chercheurs américains a identifié un gène jouant un rôle clé dans la propagation du cancer du sein rendant aussi les tumeurs résistantes aux chimiothérapies, selon des travaux publiés lundi.Ce gène, appelé « Metadherin » ou MTDH, est actif chez 30 à 40% des patientes.

Il est situé dans une petite région du chromosome humain et paraît crucial pour que le cancer fasse des métastases en aidant les cellules cancéreuses à s’attacher fermement aux vaisseaux sanguins d’autres organes du corps.

Ce gène rend également les tumeurs plus aptes à résister aux puissants traitements de chimiothérapie utilisés pour détruire les cellules cancéreuses. Continuer la lecture de « Identification d’un gène clé pour la propagation du cancer du sein »

Les bienfaits des crucifères contre le cancer

https://www.sante-decouverte.com/wp-content/uploads/imgsd/88cd1a356ec267a5e3fec4a412884f85th.jpgUne nouvelle étude confirme les effets bénéfiques de la consommation des crucifères (chou, brocoli…) contre le risque de cancer du sein. Elle montre un nouveau mécanisme, mettant en jeu certains isothiocyanates, capables d’inhiber la croissance de cellules tumorales.

On connaissait déjà l’efficacité des crucifères (chou, brocoli, chou de Bruxelles, chou-fleur, navet, radis, cresson, roquette…) pour la prévention de certaines tumeurs. Ces légumes réduiraient le risque de cancer du poumon et de la vessie. Ces effets sont attribués à certaines molécules, les isothiocyanates, dont les crucifères sont riches, particulièrement les brocolis. Continuer la lecture de « Les bienfaits des crucifères contre le cancer »

Un médicament anticancéreux s’avère efficace contre les rejets de greffes

https://www.sante-decouverte.com/wp-content/uploads/imgsd/b5abc2a5d8db0e5d24cdf713bd796362th.jpgLe bortezomib, un médicament utilisé dans le traitement de certains cancers, semble efficace pour empêcher le rejet d’un organe après une greffe lorsque les autres traitements ont échoué, selon une étude américaine.

Les chercheurs ont administré ce médicament à six patients ayant subi des greffes de reins et dont le système immunitaire attaquait l’organe greffé. Ces patients ne répondaient pas aux traitements antirejet habituels.

A chaque fois le bortezomib a rapidement stoppé le rejet, amélioré le fonctionnement de l’organe, provoqué une baisse durable de la production d’anticorps et permis d’éviter que survienne un nouveau rejet pendant au moins cinq mois, selon cette étude publiée dans le journal Transplantation. Continuer la lecture de « Un médicament anticancéreux s’avère efficace contre les rejets de greffes »

Des chercheurs français identifient une nouvelle source de cellules souches

https://www.sante-decouverte.com/wp-content/uploads/imgsd/bb407b346ae97f8e506b1f77cf7ba199th.jpgUne équipe associant l’Inserm et le CEA, travaillant en collaboration avec des chercheurs du CNRS, vient de montrer qu’il est possible de renouveler chez l’adulte le stock de cellules souches germinales à partir de cellules déjà spécialisées appelées progéniteurs.

Ces résultats ouvrent de nouvelles perspectives dans le domaine de la thérapie cellulaire en proposant une nouvelle source de cellules susceptibles de régénérer un tissu déficient. En effet, les cellules souches assurent le maintien de nombreux tissus chez l’adulte, et sont responsables de la régénération des tissus lésés.

La spermatogenèse est le processus de production des spermatozoïdes à partir d’un très petit nombre de cellules souches germinales chez le mâle. Ces cellules se multiplient soit pour s’autorenouveler, soit pour donner naissance à des cellules plus spécialisées, les progéniteurs, qui sont à l’origine de la production des spermatozoïdes. Présentes en très petit nombre dans les testicules des mâles, elles se situent dans un microenvironnement particulier, appelé « niche », qui régule en partie leur destinée. Continuer la lecture de « Des chercheurs français identifient une nouvelle source de cellules souches »

Cancer du sein : l’huile d’olive pourrait aider à le combattre

https://www.sante-decouverte.com/wp-content/uploads/imgsd/c6ad22e42504c5a1b675e2b689630d5a.jpgDeux chercheurs ont étudié les composants de l’huile d’olive les plus actifs contre le cancer et ont constaté l’utilité des polyphénols dans la lutte contre le cancer du sein.

Connus pour leurs propriétés antioxydantes, notamment dans les cosmétiques, les polyphénols végétaux pourraient entrer dans la composition de médicaments contre le cancer du sein. Continuer la lecture de « Cancer du sein : l’huile d’olive pourrait aider à le combattre »