Des cellules souches sur mesure pour traiter les leucémies ?

https://www.sante-decouverte.com/wp-content/uploads/imgsd/des-cellules-souches-sur-mesure-pour-traiter-les-leucemies_s.jpgDes chercheurs de l’Institut Pasteur et du CNRS viennent de déterminer comment naissent les cellules souches hématopoïétiques (CSH), à l’origine de toutes les cellules sanguines et immunitaires de l’organisme. Grâce à une technologie d’imagerie en temps réel sur l’embryon de poisson-zèbre, ils ont observé que ces cellules souches se formaient à partir des cellules de la paroi de l’aorte, l’artère centrale de l’embryon.

Ces travaux, publiés dans la revue Nature, restent encore très fondamentaux, mais laissent penser qu’il pourrait être envisageable de régénérer des CSH humaines en laboratoire à partir de biopsies de vaisseaux sanguins. Ils constitueraient alors un espoir pour le traitement personnalisé de patients atteints de leucémie, dont les CSH doivent être remplacées après chimiothérapie ou radiothérapie pour reconstituer des systèmes sanguin et immunitaire sains. Continuer la lecture de « Des cellules souches sur mesure pour traiter les leucémies ? »

Des transporteurs artificiels d’oxygène

https://www.sante-decouverte.com/wp-content/uploads/imgsd/des-transporteurs-artificiels-d-oxygene_s.jpgDes chercheurs américains ont développé des particules synthétiques qui imitent de près les caractéristiques et les fonctions clés des globules rouge naturel, principalement la capacité à transporter l’oxygène.

L’une des solutions pour faire face à la baisse des dons de sang est la fabrication de sang artificiel capable de remplir les mêmes fonctions que le fluide qui circule dans nos veines. Un objectif pas si simple à réaliser car les cellules sanguines possèdent des caractéristiques bien particulières. A commencer par les globules rouges, ou hématies, qui assurent dans l’organisme le transport de l’oxygène des poumons vers les différents organes et tissus. Continuer la lecture de « Des transporteurs artificiels d’oxygène »

Un groupe sanguin rare reconstitué par génie génétique !

https://www.sante-decouverte.com/wp-content/uploads/imgsd/5e7706f957a8c4dc6d8b04465b9bd304th.jpgLa rareté de certains groupes sanguins a toujours posé problème aux urgentistes. A Marseille, une première modification réussie par transfert de gène laisse entrevoir la possibilité de créer des échantillons de ces groupes recherchés, mais ce n’est pas pour demain…



Les groupes sanguins les plus connus sont regroupés dans l’ensemble dit ABO(les quatre groupes A, B, AB et O, avec leurs variantes Rhésus). Chacun est caractérisé par la présence d’un antigène (une protéine) à la surface du globule rouge. Les sujets dits Rhésus positif, par exemple (85 % de la population en Europe), possèdent un certain antigène (baptisé D), au contraire des personnes classées Rhésus négatif. Mais ce classement ABO n’est pas le seul. Il existe en tout trente groupes sanguins, dont certains sont très rares, représentant environ 0,01% de la population, ce qui pose de délicats problèmes en cas de transfusion.

Fabrication de sang sur mesure

Une équipe de chercheurs du laboratoire d’hématologie moléculaire de l’Etablissement français du sang (EFS) d’Alpes-Méditerranée (affilié au CNRS et à l’Université de la Méditerranée), conduite par les docteurs Claude Bagnis, Pascal Bailly et Sylvie Chapel, ont réussi pour la première fois au monde à modifier génétiquement un groupe sanguin par transfert de gènes. Continuer la lecture de « Un groupe sanguin rare reconstitué par génie génétique ! »

Première mondiale : bientôt du sang artificiel produit à partir de cellules souches embryonnaires ?

https://www.sante-decouverte.com/wp-content/uploads/imgsd/a745325cdcab487680dc3ab6e4a7cd6cth.jpgDes scientifiques britanniques pourraient bientôt créer du sang humain synthétique à partir de cellules souches embryonnaires.

S’il est mené à bien, ce projet pourrait permettre la constitution de réserves de sang humain illimitées, les cellules souches pouvant en théorie être multipliées à l’infini en laboratoire.

Selon les chercheurs impliqués, le recours à des cellules souches issues d’embryons donneurs sanguins universels (du groupe O négatif, ndlr) permettrait d’utiliser le sang ainsi synthétisé chez n’importe quel patient nécessitant une transfusion, et ce sans risque de contamination.

Le projet, mené sur 3 ans, devrait être géré par le Scottish National Blood Transfusion Service (SNBTS) avec la participation du NHS Blood and Transplant et du Wellcome Trust, seconde fondation caritative mondiale dans le domaine de la médecine. Continuer la lecture de « Première mondiale : bientôt du sang artificiel produit à partir de cellules souches embryonnaires ? »