Les bébés affamés flairent le lait de leur mère

https://www.sante-decouverte.com/wp-content/uploads/imgsd/les-bebes-affames-flairent-le-lait-de-leur-mere_s.jpgDes chercheurs français ont découvert que la substance produite par les glandes situées sur l’aréole des seins des mères favorisait l’allaitement. Les bébés détecteraient son odeur qui augmenterait leur appétit et les inciterait à téter.



Il est bien difficile de résister au doux fumet de la nourriture, et ce dès le plus jeune âge. C’est du moins ce que viennent de démontrer des chercheurs du Centre national de recherche scientifique de Dijon. Ceux-ci ont découvert que le liquide produit par les glandes des aréoles des mères émettait une odeur qui stimulait l’appétit des nourrissons et les guidaient vers le sein.

Pour arriver à une telle conclusion, les scientifiques ont compté le nombre de glandes localisées sur les aréoles des seins de 121 femmes trois jours après qu’elles aient accouché. En effet, il avait déjà été démontré que le nombre de ces structures appelées glande aréolaire augmentait durant la grossesse et que celles-ci laissaient de temps en temps fuir de petites quantités de liquide. Mais jusqu’ici, on pensait que la substance servait à lubrifier la peau pour l’allaitement. Pour en savoir plus, Benoist Schaal et son équipe ont donc suivi les mères et leurs bébés en observant comment ceux-ci tétaient et comment leur poids évoluait au cours du temps. Ils ont également noté le moment où les mères commençaient réellement à produire du lait maternel plutôt que du colostrum, le « superlait » jaune fabriqué tout de suite après la naissance. Continuer la lecture de « Les bébés affamés flairent le lait de leur mère »

Découverte d’une nouvelle cible thérapeutique pour le traitement des troubles digestifs

https://www.sante-decouverte.com/wp-content/uploads/imgsd/donnez-votre-avis-prematures-decouverte-d-une-nouvelle-cible-therapeutique-pour-le-traitement-des-troubles-digestifs_s.jpgDes chercheurs de l’Inserm ont mis en évidence une nouvelle cible thérapeutique, les neurones cholinergiques, dans le traitement des troubles digestifs. Publiés dans l’édition d’août de l’American Journal of Physiology, ces travaux pourraient permettre d’améliorer la prise en charge des troubles de la motricité intestinale chez les nouveau-nés prématurés, qui présentent généralement des ralentissements du transit et des ballonnements à la naissance.

En étudiant le système nerveux entérique, élément clé contrôlant le système digestif, des ratons nouveau-nés, les chercheurs de l’Inserm ont observé des changements dans la morphologie des neurones du plexus mysentérique, mais également une modification des neurones cholinergiques. Ces dernières assurent la libération de l’acétylcholine, une substance chimique générant une activité du muscle intestinal.

Selon les scientifiques, cette évolution serait directement associée à la mise en oeuvre de l’activité motrice du côlon, que cela soit in vivo ou ex vivo. Continuer la lecture de « Découverte d’une nouvelle cible thérapeutique pour le traitement des troubles digestifs »

Les bébés dorlotés font des adultes moins stressés

https://www.sante-decouverte.com/wp-content/uploads/imgsd/les-bebes-dorlotes-font-des-adultes-moins-stresses_s.jpgL’affection maternelle débordante offerte aux bébés âgés de quelques mois les rend mieux à même d’affronter les problèmes de la vie quand ils sont adultes, selon une étude publiée mardi dans le « Journal d’épidémiologie et de santé communautaire », une revue américaine.

Pour cette étude menée auprès de 482 personnes dans l’Etat américain du Rhode Island, les chercheurs ont comparé des données sur la relation de bébés de 8 mois avec leur mère, et leur fonctionnement émotionnel, mesuré par des tests, à l’âge de 34 ans, dans les années 90.

Ils voulaient ainsi vérifier la notion admise que des liens affectifs forts dès la petite enfance fournissent une base solide pour rebondir face aux problèmes de la vie. Les études menées jusqu’à maintenant reposaient sur des souvenirs d’enfance et non sur une étude menée dans les premières années de la vie, relèvent les chercheurs. Continuer la lecture de « Les bébés dorlotés font des adultes moins stressés »

Mort subite du nourrisson : une nouvelle découverte fait progresser la médecine

https://www.sante-decouverte.com/wp-content/uploads/imgsd/mort-subite-du-nourrisson-une-nouvelle-decouverte-fait-progresser-la-medecine_s.jpgUne équipe de chercheurs strasbourgeois est parvenue à établir un lien entre une anomalie cardiaque et le phénomène de mort subite des nouveau-nés.

Pour aboutir à cette conclusion, l’équipe de chercheurs du Laboratoire de neurobiologie et de pharmacologie cardiovasculaire, associant pédiatres, pharmacologues et biologistes moléculaires a analysé pendant dix ans des cœurs de bébés décédés de mort subite en les comparant à d’autres cœurs de bébés décédés de mort traumatique.

Les chercheurs ont pu constater une « augmentation très significative » du nombre de récepteurs à l’acétylcholine, substance produite par le nerf vague dont la fonction est de freiner les battements du cœur. Si le système fonctionne trop intensément, il peut ralentir de manière intensive le rythme cardiaque et conduire, dans le cas extrême, à l’arrêt du cœur. Continuer la lecture de « Mort subite du nourrisson : une nouvelle découverte fait progresser la médecine »