Du chocolat… avec modération

http://www.sante-decouverte.com/wp-content/uploads/imgsd/56cd140fcff0e512e607699faeaf279ath.jpgCroquer quelques carrés de chocolat noir par semaine confère un effet protecteur contre l’inflammation et les maladies cardiovasculaires.

Une bonne nouvelle pour les gourmets mais pas pour les gourmands ! S’accorder un petit plaisir en grignotant un ou deux carrés de chocolat (et pas plus !) deux à trois fois par semaine permet de lutter contre l’inflammation chronique et diminue les risques d’infarctus du myocarde ou d’accident vasculaire cérébral.

C’est la première fois que le bénéfice apporté par la consommation de chocolat est démontré dans une étude impliquant un grand nombre de sujets. Elle a été réalisée par les laboratoires de recherche de l’Université catholique de Campobasso, en Italie, en collaboration avec l’Institut national du cancer de Milan. Les chercheurs ont en particulier mesuré l’effet du cacao sur les états inflammatoires chroniques qui constituent un facteur de risque important dans le développement des pathologies cardiovasculaires. Ils se sont servis pour cela d’un marqueur, la protéine C réactive (PCR), dont le niveau sanguin signe l’inflammation.

L’équipe italienne a identifié au total 4849 sujets en bonne santé et sans facteurs de risque (taux de cholestérol et pression artérielle dans les normes) sur les 20 000 volontaires participants à l’étude. Parmi eux, 1317 n’étaient pas des mangeurs de chocolat tandis que 824 grignotaient régulièrement du chocolat noir. Les résultats publiés dans le Journal of nutrition montrent une diminution de l’ordre de 17% du niveau de PCR chez les amateurs de douceurs. Un chiffre modéré mais qui correspond, selon les auteurs, à une réduction du risque de maladies cardiovasculaires d’un tiers chez les femmes et d’un quart chez les hommes.

En revanche, pas question de se goinfrer ! Le meilleur effet est obtenu par la consommation moyenne de 6.7 grammes de chocolat par jour soit environ une demi-tablette par semaine. Au-delà de cette quantité, la protection tend à disparaître. Le bénéfice apporté par le chocolat serait du à la quantité importante d’antioxydants contenus dans les graines de cacao, en particulier des flavonoïdes ainsi que d’autres types de polyphénols. Des substances qui se marient mal avec le lait qui en diminue l’absorption, c’est pourquoi le chocolat au lait ne peut se prévaloir des mêmes qualités.

Source : Nouvelobs Santé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *