Un médicament à avaler efficace contre les poux

https://www.sante-decouverte.com/wp-content/uploads/imgsd/un-medicament-a-avaler-efficace-contre-les-poux_s.jpgCombattre les poux avec de simples comprimés à avaler, c’est possible, selon une étude qui montre qu’un médicament, l’ivermectine, est plus efficace que des lotions classiques.

Face à l’émergence de la résistance de ces parasites aux traitements classiques, ce médicament représente une réelle alternative thérapeutique efficace dans 95% des cas, selon l’étude publiée jeudi dans une revue américaine, le New England Journal of Medicine.

« L’ivermectine est plus efficace que la meilleure lotion anti-poux, mais il faut la réserver aux cas difficiles à traiter qui résistent aux lotions », résume auprès de l’AFP le Dr Olivier Chosidow, qui a coordonné l’étude. Il s’agit en effet de ne pas favoriser l’apparition de résistance à ce nouveau médicament anti-poux, dit-il. Continuer la lecture de « Un médicament à avaler efficace contre les poux »

Paludisme : un nouveau vaccin prometteur

https://www.sante-decouverte.com/wp-content/uploads/imgsd/paludisme-un-nouveau-vaccin-prometteur_s.jpgAlors que le paludisme cause plus de 2 millions de décès par an, un vaccin expérimental est en train de faire ses preuves grâce à une plante : l’Artémisia.

La revue américaine Public Library of Science a décrit la semaine dernière ce qui pourrait être le nouveau remède face au paludisme. Aussi appelée malaria, cette maladie est transmise par les piqures de moustiques. Ce vaccin, qui n’en est encore qu’au stade expérimental, pourrait voir sa demande d’homologation validée : « testé sur des centaines d’enfants en Afrique de l’Ouest, ce vaccin s’est révélé efficace » pouvait-on lire dans la revue scientifique.

De plus, en Grande-Bretagne, des chercheurs ont trouvé la carte génétique de l’Artémisia, une plante aux vertus antipaludéennes. Cette avancée pourrait permettre d’en produire davantage, afin de généraliser son usage.

La dernière période d’essai a eu lieu en Tanzanie, courant 2009. Les résultats ont été plus que probants : le vaccin s’est révélé capable de diminuer de 65% le nombre d’infections par paludisme. Depuis, aucune interaction n’a été constatée. Il est très possible que ce vaccin soit prochainement approuvé par les autorités sanitaires.

Source : Maxisciences

Les gorilles porteurs du parasite du paludisme

https://www.sante-decouverte.com/wp-content/uploads/imgsd/les-gorilles-porteurs-du-parasite-du-paludisme_s.jpgLe parasite du paludisme le plus meurtrier en Afrique a été découvert chez des gorilles, alors que l’on pensait qu’il n’infectait que les humains.

C’est une équipe de chercheurs français (CNRS/IRD), associés à des collègues du Gabon et du Cameroun, qui ont découvert le Plasmodium falciparum chez trois gorilles de trois sites différents en Afrique centrale. Ces grands singes pourraient constituer un réservoir pour ce parasite très virulent.

Les chimpanzés abritent un parasite du paludisme, le Plasmodium reichenowi, resté longtemps le seul parent connu du P. falciparum -le principal responsable du paludisme en Afrique sub-saharienne, en particulier de la mort de centaines de milliers d’enfants chaque année. Récemment un autre cousin, P. gaboni, a été découvert chez le chimpanzé. Mais le falciparum ne se développe pas chez le chimpanzé et il était considéré comme uniquement humain. Continuer la lecture de « Les gorilles porteurs du parasite du paludisme »